Bienvenue sur Africa Diligence Nous veillons pour Vous Nous décryptons pour Vous Nous enquêtons pour Vous Contactez-nous maintenant

L'Edito de Guy Gweth

Pour Vous, tous les 7 jours, je montre comment la surveillance et le décryptage des échiquiers impactent la compétitivité des Etats, des entreprises et des ONG. Découvrez l'éditorial de cette semaine...

Lire la suite

5 questions à Amath SOUMARE, pionnier de l’intelligence économique en Afrique

S’il n’y avait qu’un seul pionnier de l’intelligence économique au Sénégal et en Afrique francophone, ce serait lui : Amath SOUMARE. L’ingénieur multi-spécialiste, rompu aux questions de développement par les TIC, répond en exclusivité aux questions d’Africa Diligence.

 Guy GWETH : Vous êtes l’un des pionniers de l’intelligence économique en Afrique. Comment expliquez-vous l’essor de cette activité sur le continent africain?

Amath SOUMARE : SOPEL International créée en 1995 à Paris, est la première organisation d’intelligence économique et Développement, spécialisée sur les pays ACP (Afrique Caraïbes et Pacifique). L’intelligence économique est devenue une démarche de Management de la compétitivité en Afrique depuis les années 1990. Cette date a marqué une rupture des références de l’économie ancienne, due à la crise financière, les ruptures technologiques et la généralisation de l’intermédiation au niveau financier. Avec le phénomène de mondialisation et de rupture technologique, la place de l’information stratégique comme outil de développement des Etats et des entreprises s’est imposée naturellement. Ainsi SOPEL International a débuté les sensibilisations sur le terrain africain dès 1995. Nous avons formé beaucoup de cadres d’administrations, d’entreprises et surtout des parlementaires. Dès 1996, avec la Banque Mondiale, nous avons réalisé en Afrique, des audits IE et mis en place des  stratégies et des actions pour plusieurs secteurs économiques touchés de plein fouet par la concurrence internationale et le mouvement de mondialisation. Nous avions couvert le secteur postal en Afrique de l’Ouest et du Centre : l’internet (courrier ordinaire), Western Union (mandats cash), DHL (courrier rapide), etc. Tout le secteur devait se métamorphoser et établir des stratégies de mutations durables, à travers nos actions d’IE. En 1996, avec la Francophonie, nous avons organisé à Libreville (Gabon), une sensibilisation à l’IE et aux TIC avec plusieurs pays francophones (12 pays) allant d’Haïti, Madagascar, d’Afrique centrale et de l’Ouest.

 Guy GWETH : Quels sont les secteurs d’activités qui ont le plus besoin d’intelligence économique au Sénégal?

 Amath SOUMARE : Aujourd’hui, au Sénégal comme dans la sous-région qui est notre champ d’actions, les besoins d’intelligence économique sont énormes, tant au niveau des gouvernements que des entreprises. Comme vous le savez, le Sénégal est arrimé à l’Euro et toutes les conséquences  de la crise monétaire européenne se répercutent sur sa monnaie qui est le franc CFA. Les Etats ont besoin d’être accompagnés dans leurs stratégies de diversification économique, financière et technologique. Tous les secteurs clés qui peuvent favoriser la compétitivité sont concernés aujourd’hui.

 Guy GWETH : En tant que conseil en intelligence économique, qui sont vos clients et que vous demandent-ils principalement?

 Amath SOUMARE : Nos clients peuvent être organisés en trois groupes, les organisations régionales, les gouvernements et les entreprises. Les demandes d’actions IE sont très pointues et concrètes de développement (Intelligence Financière). Nous avons beaucoup des demandes dans le domaine du secteur financier et dans le domaine de la LBC/FT (Lutte Anti blanchiment de Capitaux et Financement du Terrorisme). Nous travaillons avec les Centifs (Centre National de Traitement de l’Information Financière), le secteur bancaire et des assurances, ainsi que certains EPNFD (Entreprises et Profession Financière Non Désignées), le secteur judiciaire, dans les infractions sous-jacentes et la mise en place de système d’information régional dans le domaine du financement du terrorisme. Avec les gouvernements et les organisations régionales, nos missions de conseils sont le plus orientées vers la mise en place de stratégies nationale et régionale LBC/FT. Nos autres actions IE nationales et régionales visent principalement les entreprises, à travers des actions de suivi évaluation de projets et programmes, de Gestion Accès sur les résultats et de TIC. Nous avons choisi de volontairement de ne pas nous aligner depuis 1995, sur un concept d’intelligence économique non adapté aux problématiques de développement des entreprises et des Etats. Nous avons développé notre compétence distinctive à travers une démarche pratique de l’Intelligence Economique et Développement (IED).

Guy GWETH : A votre avis, quelle histoire l’élection du Président Macky SALL raconte-t-elle aux investisseurs internationaux intéressés par le Sénégal?

Amath SOUMARE : L’élection de Macky SALL à la Présidence de la République du Sénégal a montré à la face du monde qu’un pays africain, malgré certaines réserves occidentales, pouvait donner un exemple de démocratie au monde. La maturité du peuple sénégalais, à travers la nouvelle économie marquée par l’information stratégique à travers les différents médias (presse, satellite, web, etc.). Cette victoire doit indiquer aux investisseurs Internationaux (institutions ou fonds souverains, etc.) que le produit Sénégal est aujourd’hui conforme aux notations de Stand & Poor et du Doing Business de la Banque Mondiale. Tous les investissements directs étrangers sont sécurisés. Cette victoire de M. Macky SALL qui marque la deuxième alternance politique sénégalaise et ce pays demeure un des plus stables politiquement et socialement dans la sous-région.

Guy GWETH : Je ne peux finir cet entretien sans évoquer le Centre Africain de la Nouvelle Economie  (CANE EXECUTIVE) dont vous êtes le fondateur. D’où est partie l’idée? Que visez-vous? Comment ça marche?

 Amath SOUMARE : CANE EXECUTIVE est le premier centre d’excellence privé en Leadership & Gouvernance, spécialisé en Intelligence Economique et Développement, Lutte Anti Blanchiment de capitaux, Suivi Evaluation de projets et programmes, Gestion accès sur les Résultats, Technologies de l’Information. Nous avons mis en place le Centre Africain de la Nouvelle Economie (CANE EXECUTIVE), afin de répondre aux nombreux besoins de formations et de conseils de qualité internationale, adaptés aux réalités local, donc une stratégie GLOCAL (Connaissance globale et réalité locale). SOPEL International est Program Member Fondateur du GDLN (Global Development Learning Network) de  World Bank Institute depuis 2000. Depuis cette date, Il a eu à former et accompagner plusieurs cadres africains par satellite, à partir de Paris ou Washington. Nous voulions mettre un centre de formation pratique et adaptés aux réalités africaines. En somme, de préparer les décideurs africains dans les différentes actions de développement du continent avec un contenu adapté à la nouvelle économie, c’est à dire une réorganisation complète de notre société, à travers l’innovation technologique, la finance et la mondialisation. Notre cible est en majeure partie les décideurs économique, politique, cependant nous avons des modules de formation-action pour les étudiants ayant fini leur cycles de Master 2 à l’Université. Nous faisons des formations qui répondent aux besoins réels des entreprises et des cadres de gouvernements ou d’organisations. C’est ce qui fait notre compétence distinctive.

 Bio express

 Amath SOUMARE a une double formation en Ingénierie d’Intelligence Economique et Informatique Télécommunications. Président du CANE EXECUTIVE (Centre  Africain de la  Nouvelle Economie), il est également le fondateur et PDG de KEYWORDS Technologies et de SOPEL International, le premier Think Thank africain chargé des grandes réflexions relatives à l’intelligence économique et aux technologies de l’information dans le développement. Amath SOUMARE travaille par ailleurs comme consultant expert auprès de diverses agences internationales de développement. Il est coordinateur, avec la Banque mondiale, des « Rencontres Africaines » et, depuis 2000, Program Member du Global Development Learning Network. Initiateur du « Forum Intelligence Economique et Développement», il a dirigé, pour la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les programmes Etudes et Recherche, Suivi Evaluation, Communication et TIC, dans la cadre la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) des 15 pays membres. Amath SOUMARE a enseigné près de 20 ans dans des universités et Business Schools à Paris, Washington, Chicago et en Afrique.

 

Veille 24/24, Etudes de marché, Authentification de données, etc... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent au service des organisations une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique  des marchés émergents.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

1 Commentaire

  1. [...] « Que peuvent nous apprendre les Anglo-Saxons ? » par Amath Soumare. [...]

Laisser un commentaire