Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Business | Comment ils perçoivent l'Afrique

Les résultats de l’étude qualitative sur la perception des échanges des entrepreneurs français avec l’Afrique ont été présentés, voici quelques jours, par les organisateurs d’Africa France Business Meetings. L’objectif de cette enquête était de valider l’adéquation entre la manifestation et les attentes des chefs d’entreprise français. Du 23 au 25 mai prochain, à l’occasion de la 3ème édition de la manifestation, ce sera au tour des entrepreneurs africains de donner leur perception du business avec la France.

L’étude sur la perception des relations d’affaires avec l’Afrique, menée auprès des entrepreneurs français par les organisateurs d’Africa France Business Meetings, révèle que faire du business en Afrique, c’est avant tout une question de relations humaines : la parole passe avant le contrat. Avoir un partenaire local leur semble ainsi indispensable pour nouer des liens efficaces.

La plupart des entrepreneurs interrogés ajoutent qu’il est plus facile de travailler avec le Maghreb (hors Algérie) et avec l’Afrique de l’Ouest où ils trouvent une histoire et une langue communes. Au sujet de la barrière de la langue, les dirigeants affirment cependant qu’elle tend à disparaître dans les pays anglophones.

Les entrepreneurs interrogés connaissent bien le taux de croissance (5% en moyenne en Afrique) des pays avec lesquels ils travaillent. Ils considèrent que le niveau de formation des Africains est excellent pour les cadres mais que les techniciens qualifiés sont plus difficiles à trouver.

Parmi les pré-requis pour faire du business avec l’Afrique, ils recommandent, en plus du partenaire de confiance sur place, d’être suffisamment structuré et de connaitre l’export avant de se lancer. Le seul frein rédhibitoire est l’insécurité des biens et des personnes.

Lorsque l’on évoque les risques de non-paiements ou les risques d’instabilité, les chefs d’entreprises ayant une grande expérience du business en Afrique relativisent énormément. Pour eux, il est beaucoup plus facile de se faire payer en Afrique car on y expédie la marchandise une fois le paiement effectué. Enfin, ils insistent sur la responsabilité des médias qui donnent souvent aux événements une importance supérieure à la réalité.

L’Afrique de l’Ouest arrive en tête des zones avec lesquelles les chefs d’entreprise français souhaitent travailler. On trouve ensuite le Maghreb, l’Afrique Australe, l’Afrique de l’Est puis l’Afrique Centrale.

Cette enquête a permis à la CCI de Bordeaux de mieux connaitre les freins des chefs d’entreprises français vis-à-vis du continent africain, et de comprendre leurs attentes et besoins pour développer leur business avec cette partie du monde.

Une édition recentrée sur 5 secteurs d’activité et accueillant des pays africains ciblés

Tenant compte de ces résultats, Africa France Business Meetings 2011 est recentrée sur 5 secteurs d’activité : TIC, Eco-industrie, Agro-alimentaire et agro-industrie, Santé et Biens d’équipement.

Côté pays africains, la prospection sera accrue en Algérie et en Lybie pour la partie Maghreb, en Afrique de l’Ouest pour la partie francophone, au Nigéria, Kenya et Afrique du Sud pour la partie anglophone, et enfin en Angola et Mozambique pour la partie lusophone. Les rendez-vous d’affaires, qui sont l’épine dorsale de la manifestation, sont maintenus sur 3 demi-journées, à raison de face à face de 30 minutes chacun.

Une enquête s’appuyant sur une collaboration des CCI à l’échelon français

Cette enquête a été commanditée par les organisateurs d’Africa France Business Meetings et réalisée par le cabinet bordelais Quota Sud (groupe Stratégir). L’enquête a été conduite en décembre 2010 auprès d’un échantillon de 20 entreprises sélectionnées en collaboration avec plusieurs CCI françaises.

L’échantillon était constitué d’établissements de taille variable –pour moitié des PME- installés dans 8 villes en France, et travaillant dans 9 secteurs d’activité différents.

Unique rencontre d’affaires France/Afrique «multisectorielle» sur le plan national, Africa France Business Meetings se tiendra pour la 3ème année consécutive à Bordeaux, les 23, 24 et 25 mai 2011. Plus de 200 chefs d’entreprises, dont la moitié en provenance d’Afrique, y sont attendus.

 

Contacts médias:

Philippe GARCIA / Florence RICO-FAYAD

pgarcia@bordeaux.cci.fr Tél: +33 5 56 79 52 48

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire