Formation Intelligence Economique et Due Diligence L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Comment plomber un concurrent sur Facebook

50 retours d’expérience en IE | Pour enterrer un concurrent sur Facebook, rien de mieux que d’interdire sa présence. Ces dernières semaines, des dizaines d’utilisateurs ont vu leurs comptes Facebook bloqués par le réseau social. Sans sommation. L’«arme de destruction massive» dont ils ont été victimes repose sur l’exploitation du «rapport d’abus». Enquête en Israël où est Facebook est un vrai champ de bataille politique.

La technique est simple : plusieurs centaines d’internautes signalent en même temps à Facebook une page ou un compte comme coupable d’un abus, soit pour usurpation d’identité, soit pour contenu déplacé ou offensant. Facebook est normalement sensé examiner la page en question, mais, dans les faits, quand ces rapports arrivent par centaines en même temps dans ses serveurs, la page est purement et simplement supprimée.

La cyber-violence n’est pas nouvelle en Israël. Israéliens et Arabes, ou militants israéliens d’extrême droite et d’extrême gauche entre eux, ont depuis plusieurs années déjà remplacé les coups de poings et les batailles de rues par des affrontements en ligne.

Reste que leurs techniques se sont affinées et que leurs organisations via les réseaux sociaux sont capables de mobiliser des milliers de personnes sur le Web.

Le groupe responsable de la dernière vague d’attaques est baptisé: «Nous sommes tous contre l’extrême gauche». Il rassemble plus de 15.000 sympathisants nationalistes et d’extrême droite, qui servent de force de frappe contre leurs adversaires.

Les cibles, comme l’intitulé le laisse deviner, sont souvent des activistes de gauche ou des membres d’associations pacifistes, dont les noms sont répertoriés sur la page du groupe. Des milliers de rapports d’abus sont envoyés à Facebook le même jour, jusqu’à la fermeture de la page incriminée.

Évidemment, comme les bonnes vieilles méthodes gardent leur charme, le «mur» de la victime est, en attendant, couvert de messages d’insultes et de menaces, parfois assez inventives, comme celui-ci – «J’espère qu’un Soudanais violera ta fille» – envoyé à l’une des cibles de cette nouvelle campagne.

Bien sûr, les militants de gauche n’ont pas tardé à riposter par la même méthode, même si l’avantage du nombre, crucial dans ces cyber-passages à tabac comme dans des affrontements plus classiques, reste à leurs adversaires.

(Avec Adrien JAULMES)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire