A quel point la distribution automatique va bouleverser l’Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le jour où chaque Africain aura ses lunettes de soleil

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Comment l'OIF booste l'entreprise africaine

J’ai récemment demandé au Président Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, de bien vouloir nous expliquer comment l’Organisation qu’il dirige depuis le 20 octobre 2002 contribue à l’expansion des entreprises d’Afrique francophone dans le monde.

Voici la réponse qu’il m’a donnée dans le n°100 du journal Les Afriques:

« Dans le domaine de l’économie, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a d’abord pour mission d’accompagner les Etats dans la formulation et la conduite des politiques économiques. Elle mène également depuis plusieurs années des actions plus directement destinées à soutenir le secteur privé.

« Dans le domaine de la culture, l’OIF forme les entrepreneurs à mieux valoriser leurs projets. Dans le domaine des marchés publics, l’OIF s’intéresse à la participation du secteur privé à la régulation et intervient auprès des structures d’appui au secteur privé pour les aider à délivrer de nouveaux services dédiés à l’accès des entreprises aux marchés publics financés par l’aide au développement, ce qui représente un volume de marchés considérable pour les entreprises africaines.

« On peut également citer les rencontres acheteurs-vendeurs réalisées sur le continent avec l’appui de l’OIF, qui permettent aux entrepreneurs d’Afrique et d’Asie de nouer des relations d’affaires. L’ensemble de ces actions est réalisé en partenariat avec des réseaux économiques francophones, telle la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF) et le Forum Francophone des Affaires (FFA), qui avaient joué un rôle significatif dans la tenue de la Rencontre Internationale de la Francophonie économique (RIFE) à Québec en mai 2008.

« Les entreprises, et je pense principalement aux petites et moyennes entreprises, ont ainsi la possibilité de s’informer des opportunités d’affaire à l’international, de regarder au-delà de leurs frontières. Cela contribue également à renforcer leurs capacités à affronter la concurrence régionale et internationale, tant sur leur territoire qu’à l’étranger, et à tirer parti de la mondialisation. »

Portrait

Abdou Diouf est né le 7 septembre 1935 à Louga. A 25 ans, il commence une carrière de haut fonctionnaire qui le conduira à être appelé à travailler aux côtés du Président Senghor. Le 26 février 1970, il est nommé Premier Ministre, fonction qu’il occupera pendant 11 ans. Il devient Président de la République du Sénégal le 1er janvier 1981, à la suite de la démission du Président Senghor. Plusieurs fois reconduit à son poste par les électeurs, il cède sa place à Abdoulaye Wade à la tête de l’Etat sénégalais lors des élections présidentielles de mars 2000. Ses différents mandats furent placés sous le signe de la politique d’ouverture au multipartisme, sur la libéralisation progressive de l’économie et sur la décentralisation. Succédant à Boutros Boutros-Ghali, Abdou Diouf a été élu Secrétaire général de la Francophonie au Ixe Sommet de la Francophonie le 20 octobre 2002 à Beyrouth. Il a été réélu pour un deuxième mandat de quatre ans le 29 septembre 2006, lors du XIe Sommet de la Francophonie, organisé à Bucarest.

Guy Gweth

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire