A quel point la distribution automatique va bouleverser l’Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le jour où chaque Africain aura ses lunettes de soleil

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Hillary Clinton contre les investissements chinois en Afrique : la réplique de Pékin

Comme l’indiquait Guy Gweth dans son interview du 24 juillet 2012 à RFI, la décision de Pékin de passer à 20 milliards USD ses crédits à l’Afrique – malgré la crise financière – n’a pas spécialement enthousiasmé les chancelleries européennes et américaines. Les critiques ouvertement peu diplomatiques d’Hillary Clinton contre les investissements chinois en Afrique ont choqué au pays de Mao. La réplique.

«Les investissements chinois en Afrique ne visent qu’à profiter des ressources naturelles et les entreprises chinoises négligent la protection de l’environnement et le développement local», a déclaré Hillary Clinton, secrétaire d’Etat américaine, dans un discours au Sénégal à l’occasion de sa tournée diplomatique africaine, ajoutant que les Etats-Unis préfèrent un partenariat qui «ajoute de la valeur plutôt qu’un partenariat qui la soustrait».

L’agence Chine Nouvelle a vivement réagi à ce qu’elle qualifie de complot américain pour semer la discorde entre la Chine et l’Afrique : «ces insinuations selon lesquelles la Chine s’accapare les richesses africaines pour elle-même sont très loin de la vérité (…) Ce sont les puissances coloniales occidentales qui sont venues extraire les richesses africaines pour elles-mêmes, ne laissant rien ou pas grand-chose derrière elles», a répliqué l’agence de presse chinoise.

Dans le même ordre d’idées, lire :

La Chine double ses crédits à l’Afrique, malgré la crise

RFI : Guy Gweth analyse la concurrence entre Américains, Européens et Chinois en Afrique

 

 

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

1 Commentaire

  1. kadjan dit :

    Tous sont des pillards de l’Afrique. Qui a installé des industries de transformation de toutes ces matières premières sur le sol africain afin que les populations aient du travail et assurent leur avenir? Ni les Européens, ni les Américains ou les Chinois, personne n’est là pour l’intérêt des Africains. Les Africains en sont conscients saufs les dirigeants des pays africains. La faute est à nous africains. Nous ne parvenons pas à dire non à l’ancien esclavage comme au nouveau.

    C’est inhumain de vous enrichir au dos des Africains et laisser derrière vous que de la désolation Mrs/Mmes les Européens, les Américains et les Chinois?

    Qu’allez-vous faire quand il n’y aura plus à piller en Afrique?

Laisser un commentaire