(Africa Diligence) Quelques mois après avoir acquis 49% du capital du groupe ouest-africain Fan Milk, Danone entend désormais entrer au tour de table du numéro un des produits laitiers en Afrique de l’Est, Brookside Dairy. 

Solidement implanté en Afrique du Nord ainsi qu’en Afrique du Sud, Danone a décidé d’accélérer d’Abidjan à Nairobi. Le groupe français, qui figure parmi les leaders mondiaux des produits laitiers, a en effet décidé d’entrer au capital du kényan Brookside Dairy.

Danone entend reprendre les parts du capital-investisseur Abraaj (minoritaire) dans le numéro un des produits laitiers en Afrique de l’Est. Fondé au début des années 90 et contrôlé majoritairement par la famille du président Uhuru Kenyatta, Brookside Dairy achète en moyenne 500 000 litres de lait par jour auprès de 125 000 éleveurs kenyans. La société est également implantée en Tanzanie et en Ouganda et exporte ses produits dans plusieurs pays africains.

Abraaj est un partenaire de longue date de Brookside Dairy, dans lequel (via Acacia Fund puis Aureos Africa Fund) il a investi dès 1998. En 2009, Abraaj a à nouveau injecté (via Aureos) environ 18,7 millions de dollars dans Brookside pour une part minoritaire. Cette part, actuellement en vente, est convoitée par Danone notamment.

Danone et Abraaj n’en sont pas à leur premier coup en Afrique. Abraaj, qui a acquis mi 2013, la totalité du capital du groupe de produits laitiers et de jus ouest-africain Fan Milk, s’est en effet associé quelques mois plus tard avec le Français dans le cadre de cette reprise. Abraaj, qui contrôle 51% du capital, laissera progressivement le contrôle à son partenaire capitalistique.

Employant 100 000 personnes à travers le monde, Danone affiche environ 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 60% est désormais réalisé en dehors d’Europe. L’Afrique fait partie de ses priorités en termes de développement.

Avec Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici