Le CEO de KCG promu Chevalier de l’Ordre National de la Valeur Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique « afriques, Panafrique » : l’immense traité de géopolitique africaine

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Emeli Mohamed Ali Kamil : une Djiboutienne à la fenêtre de l’Union Africaine

Emeli Mohamed Ali Kamil : une Djiboutienne à la fenêtre de l’Union Africaine

[Africa Diligence] Après une riche expérience au sein de l’Union interparlementaire des États Membres de l’Autorité inter-gouvernementale pour le développement de la communauté économique régionale de la Corne de l’Afrique, Emeli Mohamed Ali Kamil part à l’assaut de l’Union Africaine (UA). Le tableau de l’émergence que peint la jeune leader Djiboutienne, depuis Addis-Abeba, est marqué de notions de paix et de sécurité.

Titulaire d’une licence en sciences économiques et d’un Master en intelligence économique et communication stratégique obtenus au Pôle Information-Communication de l’IAE de Poitiers (ex ICOMTEC), Emeli Mohamed Ali a débuté au sein d’une association bretonne connue sous le nom de Creativ. Là-bas, au pays de la crêpe et du cidre, sa mission principale était d’accompagner les entreprises bretonnes dans leurs projets de développement et/ou de diversification grâce aux techniques et aux outils de la veille et d’intelligence économique.

Après cette phase associative, la jeune Djiboutienne monte de plusieurs crans et accède aux institutions internationales. Elle fait alors ses armes au sein de l’Union Interparlementaire des États Membres de l’IGAD, l’Autorité inter-gouvernementale pour le développement de la communauté économique régionale de la Corne de l’Afrique dont le siège est en Éthiopie. Depuis, elle ne passe pas une journée sans évoquer le triptyque paix-sécurité-stabilité sans lequel, il n’est point d’émergence viable et durable. «Cette expérience m’a permis de prendre conscience du grand défi relevé par ma région mais aussi à l’échelle continentale dans la promotion de la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique », confie-t-elle. Pour renforcer son expertise et accroître sa légitimité dans ce secteur, la jeune leader s’est engagée dans un Exécutive Master spécialisé et financé par l’Union Africaine à l’Institut d’Études sur la Paix et la Sécurité. C’est depuis les couloirs de l’UA qu’elle a accepté de répondre à nos questions.

Africa Diligence : Croyez-vous en l’émergence de l’Afrique ?

Emeli Mohamed Ali Kamil : Évidemment que je crois sans le moindre doute en l’émergence économique de l’Afrique. Pour moi, c’est le continent du futur même si les défis à relever restent considérables essentiellement sur la question de la dépendance vis à vis de l’aide extérieure qui s’oppose à l’idée d’une Afrique stable et développée à tous les niveaux. L’Afrique est un continent extrêmement riche. C’est documenté. Elle a les atouts nécessaires et indispensables pour réussir sa transition démographique, économique, énergétique et sociale.

S’il fallait vous aider à contribuer au développement rapide de l’Afrique, quels leviers pourrait-on activer ?

Pour ma part, les leviers que l’on pourrait activer seraient premièrement l’amélioration des conditions pour l’accès à l’énergie en misant davantage sur le développement des énergies renouvelables. Ensuite, l’adaptation de l’éducation de la formation professionnelle aux besoins réels du marché du travail. Enfin, le développement des infrastructures qui permettraient de connecter et d’intégrer les pays à l’échelle continentale. Enfin, je citerai l’exportation des produits finis vers les marchés porteurs afin de permettre une croissance plus endogène.

Si vous vous retrouviez à la tête de votre pays, dans les 24 heures, quelles seraient vos trois premières décisions ?

Je serai brève : moi, Présidente, je travaillerais à mettre en place des politiques visant à mieux redistribuer les richesses. J’œuvrerais pour une plus forte inclusion des femmes dans la prise de décision. J’agirais dans le sens de l’amélioration du climat des affaires afin d’avoir un secteur privé plus fort et mettrai en place des politiques visant à mieux redistribuer les richesses.

Que pensez-vous de l’avènement du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique ?

L’avènement du CAVIE dans un environnement émergent et aussi concurrentiel que le marché africain est un grand pas pour l’Afrique. L’ère de la globalisation a rendu le décryptage de l’information stratégique un enjeu capital. Les résultats seuls parleront pour cette Organisation.

Propos recueillis par la Rédaction

© Knowdys Database 2015 – Cet article ne peut être repris qu’à condition d’en mentionner la source et le lien.

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire