Veille & intelligence économique – Semaine du 07 juin 2014

(Africa Diligence) Découvrez notre sélection de l’actualité de la veille et de l’intelligence économique qu’il ne fallait pas manquer cette semaine: des outils de veille pour élaborer sa stratégie de veille, de grosses fortunes africaines dans le viseur des grandes banques, des finalités du marketing, de l’implantation de Renault en Chine, du Burkina Faso pionnier du Open data en Afrique, de la digitalisation des banques et de la mobilité par l’autonomie des batteries.

« Les outils pour élaborer sa stratégie de veille »

Lu sur Just search

Se tenir au courant des actualités de son secteur d’activité est un enjeu pour toute organisation. Cependant, chaque jour nous sommes confrontés à une masse d’informations. Comment faire donc pour éviter de se retrouver submergé sous ces différents flux ? Il suffit de mettre en place une stratégie de veille efficace et pertinente. La veille possède plusieurs définitions, mais dans tous les cas, elle est stratégique, car elle permet de surveiller et d’être à l’écoute de son environnement pour anticiper les évolutions et décider avant d’agir pour mieux atteindre ses objectifs. Pour commencer votre veille, voici des outils qui peuvent vous aider : Netvibes, Pearltress, Feedly, Scoop it, Evernote, etc. Avec ces outils, vous augmenterez vos compétences, votre savoir-faire et votre expertise.

« Les grosses fortunes africaines dans le viseur des grandes banques »

Lu sur Africa Diligence

Invité à présenter les opportunités d’affaires en Afrique au Top Management de la Caisse marocaine de Dépôt et de Gestion (CDG), à Rabat (4 juin 2014), le fondateur de Knowdys Consulting Group en a profité pour aborder les aspects de la stratégie des grandes banques internationales à l’égard des grosses fortunes africaines. Au sujet du renseignement financier, qui demande par ailleurs une excellente maîtrise du terrain, des hommes et des institutions, Guy Gweth estime que « les meilleurs experts de l’Afrique sont Africains ». De ce fait, les banques font confiance à Knowdys, l’un des très rares cabinets d’intelligence économique et due diligence ayant une expertise reconnue en matière d’investigations financières en Afrique subsaharienne.

« Marketing et marketing social : même combat ! »

Lu sur Clic-ie

Le marketing traditionnel et le marketing social se rejoignent sur leurs finalités : déceler les tendances, répondre aux attentes des prospects et clients, améliorer les produits et services, et en créer de nouveaux. D’un côté l’étude de marché, l’enquête (terrain ou téléphonique) et le focus group. De l’autre, l’écoute des conversations, le dialogue avec les clients et la co-création. En fait, la veille automatisée et la recherche d’informations prolongent la démarche marketing d’une marque sur le web. Avec un atout majeur : une relation directe entre la marque et ses publics, pour peu qu’elle soit capable de générer des contenus à valeur ajoutée, puis accepter d’entrer en conversation avec son audience.

« Après un premier échec, Renault tente une nouvelle implantation en Chine »

Lu sur French.China

Fondée par le constructeur français Renault et le groupe chinois Dongfeng Motors le 16 décembre 2013, Renault-Dongfeng est la coentreprise la plus jeune de chine. Le 30 mai 2014, la société a commencé à recruter des concessionnaires, désirant ouvrir 120 magasins dans le pays cette année et 150 avant la fin de l’année 2015. Le constructeur français s’est fixé pour objectif de vendre entre 600 000 et 700 000 véhicules en Chine par an. Or, il n’a réalisé qu’un total de 32 000 ventes en 2013, tandis que son concurrent PSA vendait 560 000 modèles Peugeot et Citroën sur la même période. L’allemand Volkswagen a quant à lui fait un carton dans le pays avec 3,27 millions de véhicules vendus en 2013.

« Le Burkina Faso, pionnier du Open data en Afrique subsaharienne francophone »

Lu sur Agence Ecofin

Le ministère du Développement de l’économie numérique et des postes du Burkina Faso a annoncé en marge du forum national des données ouvertes (Open data du 5 au 6 juin 2014), que son pays vient de se doter d’un système de données gouvernementales ouvertes ou Open data. Ce programme Open data devrait permettre de résoudre les problèmes liés à la disponibilité des données. Il encourage la mise à disposition de données non sensibles produites par les administrations, le privé ou la société civile sur une même plateforme. Les citoyens et les entreprises n’auront plus de difficultés à obtenir des informations statistiques dont ils pourraient avoir besoin au niveau de la santé, de l’éducation, de l’administration territoriale, etc.

« La nécessité d’accélérer la digitalisation des banques »

Lu sur b3b

Le modèle d’affaire et la maturité digitale d’Apple et d’Amazon sont des exemples pour de nombreuses entreprises et pourraient même inspirer les banques. En effet, la digitalisation peut permettre d’améliorer la productivité. Ces entreprises citées plus haut et d’autres sociétés du web ont développé des architectures informatiques qui permettent la digitalisation de l’information. Les banques qui adoptent cette digitalisation de l’information développent de nouveau processus et de nouveaux outils qui sont une réelle force et aussi un réel avantage concurrentiel.

« Microsoft : la mobilité par l’autonomie des batteries »

Lu sur IT Espresso

Lors de la conférence de Microsoft au Digital Summit organisé cette semaine au Massachusetts Institute of Technology, la division Microsoft Research a annoncé travailler actuellement sur un nouveau type de batterie capable de fournir aux smartphones une autonomie de plusieurs jours. Pour améliorer l’autonomie des batteries, Microsoft mise sur des avancées logicielles inspirées notamment du mode Stamina de Sony, qui identifie les applications les plus énergivores afin de les mettre en pause ou de les ralentir lorsqu’elles se trouvent en arrière-plan. Mais l’essentiel de l’innovation se fera au niveau matériel. Il est question d’associer deux accumulateurs, l’un étant sollicité pour délivrer de la puissance instantanée (typiquement pour le multimédia) et l’autre prenant le relais pour maintenir le terminal en veille.Un tel dispositif pourrait, selon Microsoft, permettre d’économiser 20% à 50% d’énergie.

La Rédaction

– Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

– Suivez Africa Diligence sur Twitter

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.