Dans une lettre ouverte adressée le 15 mars 2011 à la Communauté française de l’intelligence économique (IE), Guy Gweth, fondateur de Knowdys, appelait à « l’organisation des états généraux » de l’IE dans l’Hexagone. Portés par l’Association des Anciens de l’Ecole de Guerre économique (AEGE), ces « états généraux » auront bel et bien lieu le 29 juin 2011 à l’Ecole Militaire de Paris en présence notamment de Claude Guéant, Hubert Védrine, Jean-François Dehecq et Christian Boissieu.

Extrait de la lettre intitulée « Renault ou le Tchernobyl de l’IE à la française »:

« En quelques semaines, l’affaire Renault nous a offert les ‘coupables ‘ dont ont toujours rêvé ceux qui nous paient, accéléré l’inauguration d’une chaire d’IE dans l’une des plus prestigieuses universités de France, aidé à remplir quelques carnets de commandes, et suscité des centaines d’interviews et d’articles de presse dans les principaux médias francophones.

« Professionnels de l’IE, nous avons tous profité de cette effervescence qui montrait enfin aux yeux de l’opinion combien nous sommes indispensables aux entreprises (et à nos fleurons industriels en particulier)  face à l’exacerbation de la concurrence dans l’ordre international. Professionnels de l’IE, nous devons tous faire face à l’explosion de cette incroyable affaire et tirer ensemble toutes les conséquences qui en découlent, et dans les meilleurs délais.

« J’entends d’ici certains répliquer qu’ils ne sont guère concernés par « cette escroquerie au renseignement » qu’il est du reste malheureux d’associer à  de  l’intelligence économique. Je les rejoins. C’est d’ailleurs au nom de ces ‘survivants’ que je suggère l’organisation en France des ‘états généraux’ de l’intelligence économique francophone. »

Retrouver, in extenso, la lettre ouverte de Guy Gweth ICI.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici