Par voie de communiqué, Olivier Buquen, délégué interministériel à l’Intelligence Economique, a apporté officiellement son soutien au tout nouveau Syndicat Français de l’Intelligence Economique (Synfie) créé en émanation de la Fepie (Fédération des Professionnels de l’Intelligence Economique).

Par Bertrand Lemaire

Si les DSI et les RSSI, comme les experts comptables, les avocats ou tous les autres professionnels amenés à travailler sur le sujet de l’intelligence économique, peuvent adhérer à la Fepie, cela n’est pas le cas avec le Synfie. Les deux organisations se veulent en effet complémentaires et partagent d’ailleurs un même président : Hervé Seveno, patron d’un cabinet de conseil en intelligence économique.

La Fepie avait trois rôles principaux : être un forum de discussion et de partage entre professionnels, se comporter en influenceur des pouvoirs publics et, enfin, certifier les professionnels par le biais d’une reconnaissance de leur sérieux par les pairs. Cette dernière activité ne va plus avoir bientôt d’utilité. Si les associations professionnelles de coachs ont suivi le même chemin, d’autres organisations professionnelles ont pu y renoncer à la faveur d’une évolution législative. Comme avant eux les ostéopathes, les professionnels de l’intelligence économique vont désormais bénéficier d’une reconnaissance officielle via un agrément public, cela grâce à la loi LOPPSI 2. Une reconnaissance par les pairs n’a donc plus beaucoup d’intérêt. En se comportant en influenceurs efficaces, la Fepie a en quelque sorte creusé elle-même et tout à fait volontairement la tombe d’un de ses rôles.

Rester entre professionnels

Aux côtés de la Fepie, le Synfie est un syndicat professionnel au même titre que le Syntec Numérique par exemple. Si la Fepie est une association loi 1901, le Synfie a d’ailleurs adopté le statut défini par la loi de 1884. Ne peuvent donc y adhérer que les professionnels (sociétés ou personnes physiques) ayant l’intelligence économique comme activité principale. En tant que syndicat professionnel, le Synfie va intervenir dans les discussions avec les syndicats de salariés, les organisations professionnelles de branche, les pouvoirs publics, etc.

Son rôle est par conséquent clairement différent et complémentaire de celui de la Fepie. Mais cela n’exclue pas des travaux en commun. Des conditions privilégiées sont d’ailleurs annoncées pour les professionnels adhérant aux deux structures simultanément.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici