Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Gérer son réseau d’intelligence économique

« Le réseau est tout pour nous ! », m’a confié un aîné lorsque je débutais comme consultant en intelligence économique (IE). Depuis, j’ai vu des professionnels brillants exploser en vol parce qu’ils avaient négligé leur réseau. Quelque talentueux qu’il soit, le « lonesome cowboy » ne fait pas long feu dans cet univers impitoyable, moins encore celui qui ne respecte pas le code d’honneur. Avec la patience, la concentration et la pugnacité d’une araignée tissant sa toile, n’avoir qu’une parole, donner pour recevoir, et jouer franc-jeu sont les clés de survie dans un vrai réseau d’IE. Cet article  tente de répondre aux questions de mes plus jeunes confrères consultants, ainsi que des étudiants intéressés par une carrière en intelligence économique.

Où et comment choisir son réseau d’IE ?

Il vaut mieux construire votre propre réseau, en fonction de vos besoins, de vos affinités, de vos valeurs. Je recommande toujours de partir du réseau des anciens de votre école car être en réseau, c’est avant tout mobiliser les mêmes codes. J’ai souvent observé qu’un expert français diplômé de l’Ecole de guerre économique (EGE) avait plus de facilité à travailler avec un Ivoirien formé à l’EGE qu’avec un Belge sorti d’ailleurs. C’est un exemple parmi d’autres. Votre propre expérience vous conduira peut-être à d’autres conclusions. Cela dit, j’ai le sentiment que la création d’un « référentiel internationalement accepté » sous la certification SCIP CIP™ – la première formation se tient du 13 au 24 juin 2011 à Boston – contribuera progressivement à minimiser ce facteur. Ensuite, l’affiliation à des associations de professionnels de l’IE est une source de contacts que l’on peut intégrer dans son propre réseau s’ils sont pertinents. Enfin, je conseille de tisser des liens en dehors du cercle de l’IE en vue d’incorporer d’autres acteurs maîtrisant les dossiers qui intéressent votre secteur d’activités.

Quels sont les bénéfices d’un réseau d’IE ?

L’échange d’informations à haute valeur ajoutée est, à mon avis, la principale raison d’être d’un réseau d’IE. Mais attention ! Examinez ce retour d’expérience : fin 2007, ayant pris la décision de sensibiliser les dirigeants africains à l’intelligence économique, j’avais tenté de tisser des liens avec des chroniqueurs expérimentés. Certains parmi eux étaient si bien intentionnés qu’ils m’envoyaient des alertes Google sur l’intelligence économique! Au début, c’est touchant. Mais à la longue, vous vous demandez pourquoi avoir déboursé près de sept millions de francs CFA pour suivre l’un des meilleurs cursus européens d’IE. Il a donc fallu – et je vous le conseille vivement si vous devez faire face à une telle réalité !- enfiler une paire de gants et stériliser rapidement ces relations. Autres intérêts du réseau d’IE et non des moindres : le ressourcement, l’échange et la capitalisation d’expériences, le lobbying, la possibilité de s’associer pour répondre à des appels d’offre, voire mener des interventions communes dans le cas des consultants, ainsi que l’organisation d’évènements communs.

Comment tester la solidité de son réseau d’IE ?

Avoir son réseau d’IE est capital, avons-nous dit. Encore faut-il tester sa solidité ou plus exactement celle de ses membres. Vous reconnaitrez un « bon » maillon du réseau à sa réactivité, à sa chaleur vocale ou à sa gestuelle, mais il faut compter avec les rois de l’imposture. Seule parade : des stress tests systématiques pour tous ! Ma méthode est simple et comporte une marge d’erreur assumée : un membre du réseau qui ne répond pas à trois mails consécutifs alors que le tracking marque « message ouvert » est blacklisté. Idem pour celui qui, à deux reprises au moins, vous annonce par courriel qu’il est en mission au Japon alors que le tracking le localise à Dakar. Même traitement pour celui qui n’apparaît que pour solliciter un service, ou qui toujours demande et jamais ne donne. Mais il y a, par dessus tout, ceux qui ne tiennent pas leurs engagements. Identifiez-les tôt, et fuyez-les comme la peste. Depuis 2007, j’ai ainsi démagnétisé une cinquantaine de liens, placé une dizaine en observation, et gagné une quinzaine dans mon réseau d’IE, pour le plus grand bonheur de nos clients.

« Car tu nous as éprouvés, ô Dieu ; tu nous as fait passer au creuset comme l’argent. » (Ps. 66 :10)

Guy Gweth

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

5 Commentaires

  1. Eric Brou dit :

    Merci pour ces conseils avisés

  2. Junior dit :

    Conseils avisés, Merci

  3. dossah dit :

    merci pour ces conseils; informations partagées

Laisser un commentaire