Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Sécurité informatique : 1000 sites internet piratés en un jour !

L’attaque, visiblement d’origine chinoise, s’est portée sur des url populaires et très fréquentées, d’après l’éditeur McAfee.

care.jpg

L’attaque est historique selon l’éditeur de sécurité McAfee. Mercredi 5 mars, plus de 10.000 sites Web légitimes et populaires ont été piratés par des cybercriminels afin de rerouter les internautes vers des sites piégés.

Les pages Web ont toutes été modifiées par l’ajout d’un code qui redirige les visiteurs vers un autre site Web, chargé d’un cocktail de logiciels malveillants visant à pénétrer le PC du visiteur. La redirection et l’attaque se passent évidemment totalement à l’insu de l’internaute, explique l’éditeur.

Les pirates ont exploité les failles encore trop nombreuses présentes dans moult sites Web, même très importants. « Les pirates ont apparemment reprogrammé les pages Web, dans le cadre d’une attaque automatisée qui a exploré Internet à la recherche de serveurs non sécurisés. Puis ils ont injecté un code JavaScript qui redirige le navigateur vers un site en Chine, afin d’envoyer les logiciels malveillants. Pour infiltrer le PC, le cocktail de logiciels malveillants tente d’exploiter des vulnérabilités dans Windows, RealPlayer et d’autres applications », ajoute McAfee.

Les internautes piégés risquent de voir leurs mots de passe de jeux en ligne détournées et une backdoor s’installer discrètement dans leur système afin d’y faire entrer encore plus de malwares. L’origine de l’attaque semble chinoise, McAfee indique que pour toutes les pages, le code malicieux était envoyé depuis le même serveur en Chine. A ce jour, une partie des 10.000 sites Web piégés auraient été nettoyés. Mais une partie seulement.

Sources: Silicon.fr.

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire