Le CEO de KCG promu Chevalier de l’Ordre National de la Valeur Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique « afriques, Panafrique » : l’immense traité de géopolitique africaine

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Les entreprises allemandes jurent de regagner l’Afrique

[Africa Diligence] Se positionner ou se repositionner sur les marchés africains face à la concurrence asiatique est l’un des principaux objectifs des entreprises allemandes. Elles souhaitent pour cela nouer des liens directs à Berlin avec les représentants des pays du continent. Les CCI, avec l’aide de leurs partenaires, favorisent cette création de réseaux.

La DIHK organise un speed dating original pour la Saint-Valentin. La fédération des CCI allemandes a convié les entreprises allemandes à rencontrer le 14 février prochain les ambassadeurs et les attachés commerciaux de pas moins de 45 pays africains sur les 54 que compte le continent. « Nous avons d’emblée opté pour des rencontres personnelles entre les chefs d’entreprise et les représentants de ces nations, sachant que de telles rencontres sont plus fructueuses que de longs exposés sur les pays », décrit Heiko Schwiderowski, expert pour l’Afrique auprès de la DIHK. Près de 250 entreprises, pour la plupart des PME, se sont déjà inscrites à ces entrevues, dénommées « African Ambassadors Dialogue », qui se tiendront durant six heures dans les locaux de la DIHK.

Le retour du Made in Germany

Après une introduction par la ministre fédérale d’Etat des affaires étrangères et par  Essohanam Paka, ambassadeur du Togo et président des ambassadeurs africains en Allemagne,  chefs d’entreprise et diplomates, dont 15 % sont des femmes, s’entretiendront individuellement. « L’intérêt de cette manifestation est de créer des réseaux entre ces différents acteurs », poursuit Heiko Schwiderowski. Le commerce avec ces pays africains, mais aussi les investissements et les coopérations potentielles, seront à l’ordre du jour. Selon Heiko Schwiderowski, les entreprises des secteurs des infrastructures, de l’énergie et du bâtiment sont les premières concernées par l’essor économique que connait le continent.  « Très fortement concurrencées par les groupes asiatiques, elles avaient opéré un repli au cours des dernières années, mais elle souhaitent aujourd’hui revenir. Elles constatent en effet un regain d’intérêt pour le Made in Germany dans les pays africains, riches en matières premières qui souhaitent investir dans des équipements de production » constate Heiko Schwiderowski.

 Des pays-cibles

La journée du dialogue germano-africain est organisée en coopération avec la fédération de l’industrie allemande, la fédération des exportateurs, l’Afrika Verein et la Safri, l’initiative sud-africaine de l’économie allemande. Ces deux dernières associations sont emblématiques du souci d’échanges des chefs d’entreprise allemands, et notamment des PME, avec les responsables africains. Elles reflètent également la volonté d’asseoir leur positionnement sur un continent de plus en plus convoité. L’implantation en 2011 d’un bureau du consultant allemand Roland Berger à Lagos est par ailleurs significative de cet intérêt. « La plus forte dynamique dans les activités allemandes est cependant remarquée en Angola,  la Namibie constituant également un accès pour le Sud de ce pays », remarque Heiko Schwiderowski. Au rang des autres pays ciblés par les entreprises allemandes, le Ruanda, le Ghana et la Côte d’Ivoire, bien que cette dernière ne bénéficie pas d’implantation d’AHK, (Auslandshandelskammer, les antennes des CCI allemandes à l’étranger). Du reste,  la présence dans ce pays d’entreprises allemandes en lien avec l’exploitation du Coltan reste controversée par les rapports des Nations-unies et par la presse internationale.

Marie LUGINSLAND

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire