Formation Intelligence Economique et Due Diligence L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Intelligence économique au Bénin: le témoignage de Espoir DOSSAH

Intelligence économique au Bénin: le témoignage de Espoir DOSSAH

50 retours d’expérience en IE | Mon histoire ressemble à celles auxquelles sont confrontées la plupart des entreprises, qui doivent lutter au quotidien pour être compétitives.

Après un  cours en Intelligence économique que j’ai animé  dans une école de commerce en Afrique de l’Ouest, une étudiante me demande si je pourrais aider son père dont l’entreprise vacillait du fait de la concurrence.

J’ai longtemps hésité avant de raconter cette histoire car elle était en challenge  avec une autre, de type due diligence, où j’ai sorti une entreprise française d’une escroquerie nigériane sur un simple coup de fil en me faisant passer pour un  agent d’Interpol. Faute de pouvoir la raconter, je voudrais juste  avertir que l’euphorie de signer un contrat à l’international et l’inattention peuvent couter très cher aux entreprises  européennes  qui font très vite confiance aux documents qu’on leur fournit.

Revenons à notre étudiante dont le père souffrait d’un concurrent, « Monsieur For » très habile, qui ne laissait  rien filtrer sur l’origine de ses produits.  Opérant dans un secteur qui, en moins de deux ans, a attiré plus d’une vingtaine de concurrents, « Monsieur Battant », au départ seul sur la filière, manque le pas face à concurrent super bien organisé ; et dont les produits, niveau qualité, ont tôt fait  le break concurrentiel. Ayant essayé à plusieurs reprises par des actions de veille et de  clients mystères mal organisées, des demandes de cotation fictives  qui n’ont rien donné, Monsieur Battant me confie, malgré lui, cette mission  sur l’insistance de sa fille. Et ce dernier pic en fin de rendez-vous : « vous serez payé si vous nous apportez des preuves…car nous avons  tout  essayé déjà »,  exprimait  bien que le boss n’y croyait pas du tout.

Encore une fois, je suis convaincu  que la première étape  de  toute opération d’IE est la compréhension du problème ; et  plus que tout outil informatique sophistiqué, le réseau humain est  le socle de l’intelligence économique. C’est un simple agent  d’aéroport qui me raconte les   fréquents voyages et la destination de Monsieur  For, étonnamment très  prolixe   avec les  agents  de l’aéroport qui en   savaient  une tonne sur son business.  Je me suis longtemps  demandé pourquoi ce puissant  homme d’affaires (que j’ai rencontré) racontait-il  sa vie  business  à  l’aéroport ? Qu’est-ce qu’il voulait prouver  à ces gens-là ? Ignore-t-il à ce  point la valeur stratégique et économique de l‘information ?

Bref, après vérification  des informations glanées auprès de mon contact de  l‘aéroport, et validation sur internet, j’ai  pu dresser un profil stratégique de  l’entreprise de Monsieur For, avec quelques signaux critiques mis en exergue.

Monsieur Battant n’y a pas cru et ce ne fut pas facile de le convaincre que  ce travail a  été réalisé en trois jours. Selon lui, j’avais   déjà  le dossier et c’était une entreprise que je suivais. Pour moi, l’information, en IE, n’est pas une fin en soi,  le plus important,  c’est la manière dont nous l’habillons et la présentons  qui crée  sa valeur et son utilité. .

Bio express

Titulaire du diplôme européen d’Intelligence Economique et stratégique (DEIES) et d’un MBA en Marketing Management, Espoir DOSSAH a fait ses premières expériences en IE à la CCI de Rouen. Il a créé et dirige avec Eric Valin l’un des premiers masters en IE en Afrique subsaharienne. Il est conseil et formateur itinérant en IE, communication et stratégies Marketing, dans plusieurs pays de l’Afrique.

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

8 Commentaires

  1. LE JUIR dit :

    Pour avoir suivi ce master innovant en intelligence économique à l’institut international de management de Cotonou, je suis bien placé pour dire que des jeunes consultants et formateurs comme Mr Espoir Dossah constituent de vraies chance pour les secteurs publique et privé de leurs pays mais malheureusement, la politique se mêle à tout et celà arrière les états africains.
    Depuis trois ans il s’efforce pour lancer des assises sur l’intelligence économique au Bénin mais jusqu’à ce jour ces assises n’ont pas encore eu lieu de par la mauvaise foi de certains cadres de ce pays.
    Mais tous les acteurs de l’ie au Bénin que nous sommes, sommes mobilisés désormais à ses côtés pour nous faire entendre au plus haut sommet de l’état afin que ces assises aient lieu. Et nous croyons que c’est bien parti…
    Du courage Mr Espoir et la lutte continue.

  2. Anmir dit :

    Je suis très heureux de retrouver ici celui qui m’a fair découvrir l’IE et de lire ces mots! je suis totu à fait d’avis avec lui quant à l’important de comprendre le problème en amont face à une situation donnée, et ensuite de privilégié le réseau humain aux outils internet qui sont toutefois très utiles!! j’ai pu moi aussi au cours de ma formation accentuer les notions qu’il m’a enseigné et découvrir d’autres très intér de master essantes et importantes pour les entreprises, j’espère moi aussi arrivé à ce niveau d’expertise en IE très bientot. Bravo à monsieur DOSSAH Espoir!!

  3. le député dit :

    c’est aussi vrai que les hommes d’affaires africains ne mesure pas encore le pouvoir qu’a l’information.Mr for pour montrer qu’il est important afin de bénéficier de quelques facilités à l’aéroport à laisser des info stratégiques sur lui et son business et en bon expert en IE mon prof a su jouer le jeu de son terrain favori.Bravo box

  4. chiefahmed dit :

    Sa ca ne m etonne point de Mr espoir car comme il ns a tjrs dit,L information EN TEMPS CONCIS ET REEL necessite bokou de veille dans tous ses aspects………………comprendre le besoin du client est aussi l un des atouts fondamentales ke le prof a su cerner pour satisfaire a temps…..Et d ailleurs comme il la tjrs bien fait a ne jamais negliger le reseau relationnel , nous nous batterons davantage pour apporter notre pierre a l edifice.

  5. jeshi dit :

    suis heureux de vous lire M. DOSSAH après ce bref passage à ‘IIM WAGA en tant que formateur en IE. si nous avons des personnes comme vous dans nos écoles de formations, je pense que l’Afrique sortirais du sous développement.car comme lavez si bien dit le plus important n’est pas linfo qu’on détient pas comment on s’en sert. juste dire que le plus important ce n’est pas la formation mais qu’est ce qu’on n’en fait.
    beaucoup de courage à vous et nous attendons avec impatience le Master en ligne

  6. Dame F. dit :

    Je suis tout à fait d’avis avec le professeur Espoir DOSSAH qui est un éclaireur en IE au Bénin et en Afrique. Il est important pour les opérateurs économiques quelque soit la nationalité de s’assurer de la crédibilité d’un individu ou d’une entreprise, avant de nouer des relations commerciales. De la même façon, ils doivent savoir comment gérer leurs informations.
    Par ailleurs, Monsieur Espoir DOSSAH a toujours enseigné dans ses cours que le réseau humain est actuellement ce qui convient à l’Afrique surtout le Bénin. Dans ce pays, on constate bien que l’information existe mais n’est pas toujours disponible même sur le web invisible. Le seul moyen, c’est effectivement de passer directement par les hommes.
    J’espère qu’un jour, Monsieur Espoir DOSSAH et tous les autres qui excellent sont dans l’Intelligence Economique au niveau de l’Afrique, parviendront à faire comprendre aux autorités et aux entreprises, que l’IE doit être pratiquée de façon quotidienne et dans tous les domaines. Pour l’instant, c’est l’IE qui permettra à nos pays de se développer.

  7. kolani rené dit :

    je suis ravi de vous rencontrer à IIM ouaga et sur ce site car l’intelligence économique est indispensable dans tout les secteurs comme vous nous l’avez apris cette année. Courage et bon séjour, on espère vous revoir à ouaga

  8. GREVINAMO dit :

    Merci à vous, et c’est plaisir de vous lire. Moi, j’ai suivi les cours d’IE à l’ENA en France (Strasbourg). Revenu au pays, je viens de créer une association d’IE pour contribuer à instaurer la culture d’IE dans notre pays

Laisser un commentaire