Knowdys CMR déploie un Mécanisme d’Alerte Rapide au profit du SNJP Les entreprises européennes vont-elles rater le virage africain ? En Afrique, les drogues de synthèse ont leurs usines sur place La jeune Afrique dans la ligne de mire de l’industrie du tabac

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Les professionnels de la finance optimistes sur la croissance en 2013

[Africa Diligence] CFA Institute, l’association internationale des professionnels de l’investissement qui compte plus de 110 000 personnes dans 139 pays et territoires, ainsi que 136 sociétés, a publié les résultats de son étude annuelle sur le sentiment de ses membres sur la croissance économique mondiale en 2013. 6 783 professionnels se sont exprimés dans le cadre de cette enquête qui s’est déroulée du 30/10 au 13/11/ 2012.

Selon l’étude, les professionnels de l’investissement à travers le monde sont plus optimistes que l’année dernière quant à la croissance économique mondiale pour l’année à venir. 40 % des personnes interrogées prévoient une croissance de l’économie mondiale contre 34 % l’an dernier. Seuls 20 % pensent qu’elle subira un recul – contre 29 % il y a un an. Les membres des pays développés sont plus optimistes (42 %) que ceux des pays en voie de développement (35 %). Les Français sont parmi les plus optimistes. Ils sont 61 % à penser que l’économie mondiale va croître en 2013.

45 % des professionnels de l’investissement pensent que l’économie de leur pays se développera en 2013, soit légèrement plus que les 42 % de l’an dernier. En Europe, seulement 28 % des personnes interrogées attendent une croissance de leur marché au cours de cette nouvelle année. Les membres des pays en voie de développement sont nettement plus optimistes (56 %) que ceux des pays développées (43 %).

Les principaux risques identifiés

La crise de la dette souveraine en Europe (37 %) et les conditions économiques fragiles (31 %) sont les deux plus gros risques perçus pour l’économie mondiale.

76 % des personnes interrogées pensent que la crise de la dette souveraine en Europe va s’aggraver ou ne connaîtra aucune évolution. 43% des sondés français estiment que la crise des dettes souveraines en Europe va s’atténuer. 50 % d’entre eux estiment que la résolution cette crise aurait l’impact le plus positif sur les marchés.

Sur le front de l’emploi

49 % des membres interrogés pensent que les opportunités d’emploi resteront les mêmes pour les professionnels de l’investissement dans l’année à venir, soit un chiffre comparable à celui de l’an dernier. Seuls 17 % considèrent que ces opportunités augmenteront et 33 % pensent qu’elles diminueront.
En France, 70 % des interrogés pensent que les opportunités de carrières seront moins nombreuses en 2013 et seuls 14 % estiment qu’elles seront plus importantes.

Les classes d’actifs à investir

La moitié des personnes interrogées pensent que ce sont les actions qui engendreront le rendement global le plus élevé en 2013 par comparaison aux obligations, au cash, aux matières premières et aux métaux précieux. Ils étaient 41% à le penser l’année dernière.
Seuls 4 % prévoient une performance supérieure du cash, soit beaucoup moins qu’en 2012.

Les trois premiers marchés d’actions qui fourniront les meilleures opportunités d’investissement en 2013 seront selon les sondés les États-Unis (32 %), la Chine (17 %) et le Brésil (10 %).

Pour 29 % des membres (soit beaucoup plus que les 13 % de l’an dernier) et pour 40 % des sondés français, la vente abusive (qui consiste à inciter l’achat de produits inadaptés pour obtenir une commission ou à ne pas fournir les conseils adaptés aux besoins du client) sera la question éthique la plus importante à régler dans l’année à venir.

I.H.

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire