Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Objectif: attirer plus d’investisseurs en Côte d’Ivoire

Objectif: attirer plus d’investisseurs en Côte d’Ivoire

(Africa Diligence) Pour le patronat ivoirien, l’amélioration de l’environnement des affaires reste une problématique préoccupante qui appelle la prise de mesures urgentes. Les experts en intelligence économique de Knowdys appellent  à la mise en œuvre de réformes rapides pour accélérer l’attractivité du pays et favoriser les investissements productifs.

« Le secteur privé se dispose à s’inscrire dans cette logique à travers plusieurs comités de concertation secteur public-secteur privé », a estimé mercredi l’un des responsables de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) Michel Loukou Kouadio, à l’occasion du lancement de l’enquête sur la perception du climat des affaires en Côte d’Ivoire.

A en croire M. Kouadio, des programmes ont été initiés dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) en vue d’aider les pays bénéficiaires à mobiliser l’investissement étranger aux fins de leur développement économique et social en suscitant des politiques appropriées de promotion et d’encouragement.

« Notre capacité à appréhender de façon claire et fine, la perception des investisseurs permettra d’apprécier le niveau de confiance et mesurer les efforts à faire pour concevoir et mettre en oeuvre des politiques idoines », note pour sa part le représentant du ministre chargé de l’Economie et des Finances, Saint Guié.

Pour celui-ci, la perception des investisseurs devrait favoriser et faciliter l’investissement notamment privé et fournir un bon cadre d’évaluation de l’impact de la stratégie de promotion de l’investissement.

« Le gouvernement a engagé des réformes substantielles qu’il continue d’approfondir et d’élargir pour créer un climat d’affaire aux normes internationales », souligne-t-il.

ACCROÎTRE SES PERFORMANCES

En vue d’améliorer la position de la Côte d’Ivoire au classement Doing Business pour la « facilité de faire des affaires », le gouvernement ivoirien a mis en place le 10 janvier un groupe de travail.

Le groupe de travail réfléchit sur six indicateurs que sont la création d’entreprise, le paiement des impôts, le permis de construire, l’exécution du contrat, le commerce transfrontalier et le transfert de propriété.

« L’objectif final est de travailler à l’amélioration du climat des affaires pour attirer davantage d’investisseurs », souligne le directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) Emmanuel Essis Esmel.

Il faut encore donner un coup d’accélérateur pour que les choses soient un peu plus pressantes et avancent plus vite, la préoccupation que nous avons aujourd’hui en tant que pays qui demande l’investissement privé, c’est de créer un climat des affaires propice à l’investisseur », estime M. Esmel.

Outre un code des investissements « plus attractif », le gouvernement ivoirien a créé un tribunal du commerce et installé un « guichet unique des investissements » permettant de remplir toutes les formalités et créer en 48 heures une entreprise en Côte d’Ivoire.

UN BOND QUALITATIF

Selon des chiffres communiqués fin octobre concernant le classement Doing business 2014, la Côte d’Ivoire passe de la 177ème à la 167ème place, sur un total de 189 pays classés. Cette année, elle effectue un bond qualificatif de dix points par rapport à l’année dernière.

Pour les experts en intelligence économique de Knowdys, cette amélioration se justifie par les réformes entreprises sur la création des emplois, l’obtention des permis de construire, le transfert des propriétés et l’exécution des contrats.

Doing Business est un projet lancé en 2002 par la Banque mondiale pour mesurer la réglementation des affaires et son application effective dans 185 économies et certaines villes au niveau national et régional. La Côte d’Ivoire a promis de rester constante dans l’effort, s’engageant à améliorer ses performances.

(Avec Yann, CGECI)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire