Formation Intelligence Economique et Due Diligence L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

La CAN 2013 peut-elle booster l’économie sud-africaine ?

[Africa Diligence] Le département du tourisme sud-africain vient de lancer une campagne médiatique pour faire de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football une réussite sur les plans sportif et financier. Face aux difficultés que traverse le pays, les autorités sud-africaines espèrent que la CAN 2013 permettra de donner un nouveau souffle à l’économie nationale. Qu’en est-il exactement?

Il y a deux ans pour l’organisation de la coupe du monde le pays avait accusé un déficit notable. Les dépenses engagées s’élevaient à plus de 3 milliards de dollars et les recettes générées n’ont pas pu couvrir les charges engagées. Cependant la FIFA réalisait pour cette année un chiffre d’affaire de 1,12 milliards de dollars, soit une croissance de plus de 50% de bénéfices par rapport à la compétition précédente.

La grande partie des fonds dépensés ont servi à construire les infrastructures nécessaires à la tenue de la compétition. Bien que la Coupe d’Afrique des Nations ne mobilise pas autant de monde et de ressources, les autorités sud-africaines sont convaincues qu’une bonne communication permettrait de réaliser des bénéfices considérables.

Entre les flux de voyage à l’interne et avec l’extérieur, les recettes des stades, les droits de retransmission télé, les publicités et autres services connexes, une activité économique certaine permettra de générer des flux financiers parce que contrairement à l’organisation de la coupe du monde, les infrastructures sont déjà existantes. Celles ayant servi il y a deux ans sont encore en état et serviront à recevoir dignement la CAN.

L’économie du pays est en perte de vitesse, sa croissance sur le dernier trimestre de l’année en cours sera d’environ 1,2% contre 3,4% au deuxième trimestre, avec une chute de 12,7% de l’activité dans les carrières minières. La grogne sociale est à son comble et le taux de chômage a atteint son record, s’établissant à une valeur supérieur à 25%.

(Avec Afrique 7)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire