« A partir du 1er janvier 2013, le gouvernement va payer en Francs congolais les rémunérations des agents et fonctionnaires de l’Etat ainsi que toutes les fournitures», a annoncé le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC). Objectif stratégique: « dédollariser » le pays. Mais Kinshasa en a-t-il vraiment les moyens?

La plus grande partie de la monnaie en circulation en RDC est en effet libellée en dollar. Le gouvernement évalue à 20 milliard de dollars le montant qui circule dans l’économie informelle du pays. Une manne dont il aimerait faire bénéficier le circuit formel.

Le Franc congolais est marginalisé : les banques commerciales prêtent en dollars, les transactions de l’État s’opèrent en dollars et même les impôts se paient en dollars…

L’influence de la monnaie nationale est réduite à la portion congrue, un état de fait que le gouvernement souhaite changer pour mener une politique monétaire plus efficiente.

Mais « quelles garanties donne le gouvernement aux investisseurs congolais et étrangers de voir leurs fonds en Francs congolais placés dans les banques conserver la même valeur lorsque, six mois plus tard, ils vont les retirer pour leurs transactions commerciales ? », s’interrogent des opérateurs congolais sceptiques, selon le quotidien Le Potentiel.

(Avec Ecofin)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici