Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

L’actu des finances africaines – Semaine du 5 mai 2014

L’actu des finances africaines – Semaine du 5 mai 2014

(Africa Dligence) Le top 5 de la finance africaine de la semaine : services financiers de demain au Kenya ; Ecobank enregistre de gros bénéfices ; la BCG prend le contrôle de deux banques nigérianes ; HSBC accroît ses services sur le marché financier égyptien ; la BOAD octroie 50 milliards de FCFA au FNFI.

Lundi 5 mai 2014 : « Kenya : services financiers de demain »

Lu sur Africa Diligence

L’utilisation du paiement par mobile au Kenya, s’est répandue comme une traînée de poudre depuis cinq ans. En effet, le service de téléphonie M-Pesa, permet le transfert d’argent de portable à portable. Le paiement par mobile devient alors une réalité du quotidien dans le moindre village du pays. Jusqu’ici, M-Pesa ne facilitait que les paiements. Mais récemment, Safaricom s’est allié à une banque pour offrir un véritable compte d’épargne rémunéré, donnant également accès à des microcrédits.

Mardi 6 mai 2014 : « Ecobank confirme »

Lu sur Les Afriques

Ecobank, premier groupe bancaire panafricain, vient de publier ses résultats financiers pour l’exercice 2013, clos le 31 décembre 2013. Le produit net bancaire a augmenté de 16 % pour atteindre 2 milliards de dollars contre 1,8 milliard de dollars en 2012. Le directeur général du groupe, Albert Essien a salué l’efficacité opérationnelle dans l’ensemble de la plate-forme diversifiée, qui commence à porter ses fruits, avec un coefficient d’exploitation en amélioration dans chacune des zones couvertes. Rappelons que, le groupe bancaire panafricain indépendant est présent dans 35 pays africains, avec un réseau de 1 200 agences et bureaux dont des représentations à Dubaï, Londres, Paris et Pékin.

Mercredi 7 mai 2014 : « La Banque centrale de Gambie prend le contrôle de deux filiales de banques nigérianes »

Lu sur Africa 24

La Banque centrale de Gambie (CBG) a annoncé le 5 mai, avoir pris le contrôle d’Access Bank et de Keystone Bank (établissements de crédit nigérians) en Gambie. Le communiqué de la CBG n’a pas cependant exposé les motifs précis de cette prise de contrôle soudaine des deux banques. La CBG a souligné qu’elle agit « conformément aux dispositions de la loi et qu’elle a le plein pouvoir, de gérer et de contrôler les deux banques pour s’assurer qu’elles fonctionnent d’une manière saine ». A noter que le secteur bancaire gambien est dominé depuis le début des années 2000 par les banques nigérianes.

Jeudi 8 mai 2014 : « HSBC veut accroître sa présence sur le marché financier égyptien »

Lu sur Agence Ecofin

Le groupe Hong Kong & Shanghai Banking Corporation (HSBC) a indiqué qu’il souhaitait accroître sa présence sur le marché financier égyptien. Cet élargissement se fera à travers des services de banque d’investissement, la gestion des introductions en bourse et celle des fusions acquisitions. On peut toutefois relever que cette information rentre en droite ligne avec les points de vue exprimés chez HSBC, à l’endroit de l’Egypte et de ses perspectives économiques à moyen terme. Dans un rapport qui a été diffusé le 27 mars 2014, HSBC Global Connections, une des branches du groupe bancaire, a laissé entendre que la situation économique en Egypte devrait se renforcer sur la période 2014-2016.

Vendredi 9 mai 2014 : « La BOAD vient en appui au FNFI d’un montant de 50 milliards de FCFA »

Lu sur Alome

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) vient de mettre à la disposition du gouvernement togolais, un montant de 50 milliards de FCFA dans le cadre de la mise en œuvre du programme de soutien à l’inclusion financière au Togo. Ce financement entend concrétiser le lancement des activités du fonds national de la finance inclusive (FNFI). En effet, le FNFI vise l’amélioration de l’accès des couches les plus défavorisées à des microcrédits adaptés et de proximité à travers l’accroissement de l’offre de financement. Adji Otéth Ayassor, le ministre des finances et de l’économie du Togo, a rassuré de l’utilisation rationnelle des fonds prêtés afin qu’ils puissent atteindre les bénéficiaires le plus largement possible.

Armelle Tchuenkam

– Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

– Suivez Africa Diligence sur Twitter

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire