Formation Intelligence Economique et Due Diligence L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

L’actu des investisseurs en Afrique – Semaine du 24 mars 2014

L’actu des investisseurs en Afrique – Semaine du 24 mars 2014

(Africa Diligence) Les points forts de l’actualité de la semaine dans le domaine des investissements en Afrique. Au menu : la BIDC qui lance un emprunt obligataire pour la CEDEAO, Truffle Partners qui créé un fonds pour soutenir les investisseurs, Barclays et China Development Bank qui s’allient pour faciliter les investissements chinois en Afrique, l’Agence française de développement qui finance des prêts verts de la Mauritius Commercial Bank et le FMI qui va décaisser 74 millions USD pour la Côte d’Ivoire.

Lundi, 24 mars 2014 : « La BIDC veut lever 40 milliards de FCFA sur le marché sous-régional »

Lu dans Les Afriques

La BIDC (Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO) a lancé, le 18 février dernier, un emprunt obligataire d’un montant de 40 milliards de FCFA pour une souscription d’un mois. Ces ressources longues devront permettre de financer huit projets sous-régionaux. Le prix de l’obligation est de 10 000 FCFA, avec un taux d’intérêt de 6,5% l’année sur une durée de 7 ans. Cette opération d’emprunt est ouverte aux investisseurs ressortissants de l’espace Uemoa et aux non-résidents, et est destinée à financer huit projets dont trois au Mali (BMS-SA, Alpha Telecom et Aciérie de Tienfala).

Mardi, 25 mars 2014 : « Truffle Partners lève 500 millions de dollars »

Lu sur Jeune Afrique            

Truffle Capital a levé 500 millions de dollars pour la création du fonds Truffle Partners Commodities & Emerging Markets. C’est un fonds dont le but est de soutenir les investisseurs des secteurs extractifs et agricoles en Afrique et en Amérique du Sud, prioritairement. Il est dédié aux matières premières et aux marchés émergents, et s’oriente sur trois grands secteurs : l’énergie (pétrole, gaz et services associés), les mines (exploration et estimation des potentiels, production et processing) et l’agriculture (programmes agricoles, agrotechnique). Ce fonds sera compartimenté par zone géographique, par type de cible ainsi que par le millésime. « Ce fonds sera l’inverse d’une société où vous mettrez votre argent sans savoir en détail comment il sera utilisé ; l’investisseur pourra choisir zone par zone, projet par projet », révèle Jean-François Fourt, Directeur général deTruffle Capital.

Mercredi, 26 mars 2014 : « Barclays et China Development Bank s’allient pour faciliter les investissements chinois en Afrique»

Lu sur Agence Ecofin

La banque britannique Barclays Plc et la China Development Bank Corporation ont annoncé, ce 26 mars, avoir signé un nouvel accord de coopération qui étend le rapprochement déjà existant entre les deux groupes, au continent africain. A travers cet accord, la banque britannique s’engage à mettre ses plateformes banque d’affaires et banque d’investissements dans 14 pays africains à la disposition de la China Development Bank Corporation. L’objectif de la manœuvre est de mieux accompagner les investissements des entreprises chinoises en Afrique. Ce nouvel accord de coopération remplace un mémorandum d’entente signé entre les deux banques en 2007 et qui était axé notamment sur la formation du personnel et l’échange d’informations sur les opportunités bancaires en Chine.

Jeudi, 27 mars 2014 : « Financement des prêts verts de la Mauritius Commercial Bank »

Lu sur Africatime

L’Agence française de développement (AFD) et la Mauritius Commercial Bank (MCB) ont signé ce mercredi 26 mars, un accord portant sur une ligne de crédit de 60 millions d’euros destinée à financer des prêts verts initiée par la banque à Maurice. Ainsi, toute entreprise mauricienne voulant implémenter un projet vert répondant aux critères établis par l’AFD pourra bénéficier de ce prêt assorti d’un remboursement de 8% de la somme « verte » investie. Ce projet permettra aux entreprises de mener à bien leurs projets verts visant une meilleure utilisation des énergies renouvelables, des gains en efficacité énergétique et une amélioration de la performance environnementale.

Vendredi, 28 mars 2014 : « Côte d’Ivoire : Le FMI va décaisser 74 millions USD pour soutenir le programme économique post-crise »

Lu sur Afrique infos

La mission du FMI sous la conduite du sous-directeur du département Afrique, Michel Lazare, a débuté le 11 mars dans le cadre de la 5ème revue du programme économique de la Côte d’Ivoire et s’est achevée ce mercredi, 26 mars.  A l’issue de la mission, Michel Lazare a indiqué que le programme économique et financier de la Côte d’Ivoire « demeure sur les rails ». Raison pour laquelle elle va bénéficier d’un décaissement de 74 millions de dollars (environ 35 milliards de FCFA) en faveur de la poursuite de son programme économique et financier post-crise. La mission du FMI a appelé à la poursuite des réformes structurelles et des performances économiques « fortes » pour soutenir la croissance du PIB, améliorer le niveau de vie et permettre à la Côte d’Ivoire de se transformer en « une économie émergente ».

Carine Aboya

         Rejoignez Africa Diligence sur Facebook 

         Suivez Africa Diligence sur Twitter

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire