Knowdys CMR déploie un Mécanisme d’Alerte Rapide au profit du SNJP Les entreprises européennes vont-elles rater le virage africain ? En Afrique, les drogues de synthèse ont leurs usines sur place La jeune Afrique dans la ligne de mire de l’industrie du tabac

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

L’actu des investisseurs – Semaine du 28 avril 2014

L’actu des investisseurs – Semaine du 28 avril 2014

(Africa Diligence) L’essentiel des informations de la semaine dans le domaine des investissements en Afrique. Au menu : le FMI débloque 225 millions de dollars pour la Tunisie ; l’Espagne va construire une centrale solaire de 50MW à Djibouti ; le groupe Dangote Cement mobilise  400 millions de dollars pour la construction d’une cimenterie à Keita ; La Banque mondiale va prêter 4 milliards de dollars au Maroc et débloquer 300 millions de dollars pour la Guinée.

Lundi 28 avril 2014 : « Tunisie : le FMI débloque 225 millions de dollars »

Lu sur Jeune Afrique

La Tunisie bénéficie de la somme de 225 millions de dollars, débloquée par le Fonds monétaire international (FMI). Cette somme est destinée à aider la Tunisie durant sa période de transition. Ce financement, la troisième tranche d’un plan d’aide de 1,75 milliard de dollars a été approuvé en juin 2013 par l’institution internationale. Il fait suite à un premier décaissement de 150 millions de dollars accordés en 2013 et à un versement de 500 millions de dollars débloqués en faveur du pays en janvier 2014. Ce qui porte à environ 875 millions de dollars, le montant total des décaissements en faveur de la Tunisie. Préconisant l’adoption de nouvelles mesures budgétaires, la maîtrise de la masse salariale et la réduction des subventions énergétiques régressives, le directeur général adjoint du FMI, Min Zhu, a souligné l’importance de préserver les dépenses sociales pendant le rééquilibrage budgétaire.

Mardi, 29 avril 2014 : « Djibouti : L’Espagne va construire une centrale solaire de 50 MW à Ali-Sabieh »

Lu sur Afriquinfos

La société espagnole Fotowatio Renewable Ventures (FRV) envisage de construire une centrale solaire de 50 mégawatts à Ali-Sabieh, située au sud de Djibouti. Celle-ci sera construite à partir d’un investissement initial de 132 millions USD. Elle est dotée d’un système de suivi du soleil et produira plus de 819 MWh/jour. L’énergie produite sera directement injectée sur le réseau électrique national djiboutien, dans le but de combler le déficit énergétique vis-à-vis des grandes entreprises énergivores. Un protocole d’accord en ce sens, vient d’être signé par le ministère djiboutien de l’Energie chargé des Ressources Naturelles et la firme espagnole.

Mercredi, 30 avril 2014 : « Cimenterie de Keita : Le groupe Dangote Cement mobilise 400 millions de $ »

Lu dans Les Afriques

Le groupe nigérian Dangote Cement va construire une cimenterie ultra-moderne à Keita (région de Tahoua, nord-est de Niamey) pour accompagner le frémissement immobilier que connaît le Niger. Ce projet a nécessité des investissements lourds d’un montant de 400 millions de dollars, entièrement mobilisés par le Groupe Dangote Cement. Il sera financé en deux tranches, dont 350 millions de dollars pour le complexe industriel et 50 millions de dollars pour la centrale thermique à charbon dotée d’une puissance de 100 mégawatts. L’arrivée de cette nouvelle cimenterie dont la livraison est prévue fin octobre 2015, apporte du baume au cœur des promoteurs immobiliers et surtout à la population issue de la classe moyenne à mieux accéder à des logements décents à moindre coût.

Jeudi, 1er mai 2014 : « La Banque mondiale va prêter 4 milliards de dollars au Maroc sur quatre ans »

Lu sur Agence Ecofin

Le Conseil d’administration de la  Banque mondiale a approuvé, ce 29 avril 2014, le nouveau cadre de partenariat stratégique (Country Partnership Strategy/CPS) avec le Maroc, en vertu duquel l’institution va augmenter son soutien financier à 4 milliards de dollars (USD) durant la période 2014-2017. L’enveloppe consacrée au Maroc sera ainsi de 1 milliard de dollars par an, sur 4 ans, contre 600 millions pour le CSP précédent. Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, Simon Gray a présenté les axes transversaux de cette nouvelle stratégie de partenariat qui intéresseront l’égalité des sexes, la jeunesse, l’expression et la participation, et ce, en faveur d’un développement humain durable et inclusif. Sur l’enveloppe d’un milliard de dollars prévue pour 2014, un prêt de 458,6 millions de dollars a déjà été débloqué le jour même de l’approbation du nouveau CPS. Ce prêt vise à consolider la politique de développement des marchés de capitaux, à faciliter le financement des PME et à améliorer l’accès à l’eau potable en milieu rural.

Vendredi, 02 mai 2014 : « Guinée : La Banque mondiale débloque 300 millions de dollars pour plusieurs projets de développement »

Lu sur Africatime

300 millions de dollars ont été débloqués par la Banque mondiale (BM) pour financer une quinzaine de projets sociaux de développement en faveur des populations guinéennes. Les projets qui bénéficieront de cet appui financier et technique sont orientés vers la réalisation des infrastructures (routes, écoles, centres de santé), la transparence dans le secteur minier guinéen, l’accompagnement du secteur privé, le développement local à la base, etc. De même, l’appui pour l’amélioration du capital humain et le cadrage du secteur privé sont d’autres axes nécessaires pour un développement global de la Guinée selon Cheik Fantamady Kanté, le représentant résident du groupe de la BM.

Carine Aboya

•         Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

•         Suivez Africa Diligence sur Twitter

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire