Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Le Renseignement criminel au profit de l’économie africaine Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous Et ces diplômés africains qui se cassent la gueule en rentrant

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Le journal des matières premières en Afrique – Semaine du 21 avril 2014

Le journal des matières premières en Afrique – Semaine du 21 avril 2014

(Africa Diligence) L’essentiel sur les matières premières en Afrique, semaine du 21 avril 2014. En titres : le permis minier de BSGR résilié en Guinée ; la croissance économique boostée par les mines au Burkina Faso ; 50 milliards de Fcfa pour le maïs, le sorgho et le manioc au Cameroun ; la production pétrolière libyenne en stagnation et le fer de Kumba Iron Ore en croissance de 10% en Afrique du sud.

Lundi 21 avril 2014 : « La Guinée retire les permis de BSGR »

Lu sur Afropages

Faisant suite au rapport du comité en charge d’auditer les contrats miniers du pays, le gouvernement guinéen a résilié le permis minier octroyé au milliardaire Benny Steinmetz et à sa compagnie BSGR. Contrat qui portait sur le gisement de fer de Simandou. Cette décision a été prise sur la base des recommandations d’un rapport d’audit signalant « l’existence de pratiques de corruption ayant entaché l’octroi de la convention et des titres miniers », a déclaré Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement guinéen.

Mardi 22 avril 2014 : « Burkina Faso : les mines, piliers du développement »

Lu sur Afrique Actualité

Le sous-sol burkinabè a un potentiel riche et varié qui n’est pas encore exploité. Il regorge d’or, de zinc ; de manganèse, de cuivre, de calcaire à ciment, de fer, de titane, de vanadium, de nickel, de plomb, d’antimoine, d’aluminium, etc.  En 2013, la production industrielle d’or était de 32,518 tonnes. La production de zinc quant à elle, avait atteint les 44.000 tonnes. Ces bons résultats ont permis au pays d’engranger plus de 700 milliards de Fcfa de recettes d’exportations. Ces recettes ont influées positivement sur le Produit intérieur brut (PIB) du pays. Pour preuve, la contribution du secteur minier au budget de l’Etat a été de 191.408.419.254 Fcfa. Avec la construction de quatre nouvelles mines, dont trois mines d’or et une de manganèse, les perspectives pour 2014 et 2015 sont bonnes. Le pays attend des productions d’or de l’ordre de 39 tonnes. Quant au zinc, les exportations atteindront 95.000 tonnes pour les années à venir.

Mercredi 23 avril 2014 : « La Banque mondiale libère 50 milliards de FCfa pour développer l’agro-industrie du Cameroun »

Lu sur Afrique expansion

Les 50 milliards de Fcfa, financés par la Banque mondiale pour le Projet d’investissements des marchés agricoles (PIDMA) seront essentiellement investis dans les filières maïs, sorgho et manioc, principales matières premières des structures agro-industrielles. Cette levée de fonds non seulement, servira à réduire les déficits de production observés depuis des années, mais aussi servira à accélérer la production et la compétitivité des organisations de producteurs, leurs permettant ainsi de répondre à la forte demande du marché. Il faut noter que les industries brassicoles plus demandeuses en céréales, importaient d’énormes quantités de maïs chaque année. Ce partenariat avec le gouvernement camerounais réduirait de manière considérable leurs importations. A titre de rappel, la demande annuelle des entreprises agro-industrielles est estimée à 200.000 tonnes de maïs, 30.000 tonnes de sorgho et 1,4 million de tonnes de manioc.

Jeudi 24 avril 2014 : « Libye : la production pétrolière établie à 220.000 b/j »

Lu sur Africajet

Malgré le blocage des champs pétroliers d’al-Charara (340.000 b/j), al-Fil (100.000 b/j) et al-Wafa (70.000 b/j), et en dépit du maintien de la fermeture de plusieurs sites de production par des mouvements de protestation, la production pétrolière libyenne stagne à 220.000 b/j. La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a précisé que la production normale estimée à 1,5 million de b/j, serait retrouvé lorsque la levée du blocus des deux autres champs pétroliers d’al-Sedera (350.000 b/j) et de Ras Lanouf (200.000 b/j) sera effective. Levée qui devrait d’ailleurs intervenir dans deux semaines, selon les termes de l’accord passé avec les groupes armés. Il faut retenir que la Libye est le quatrième producteur d’or noir en Afrique et possède des réserves estimées à 47 milliards de barils.

Vendredi 25 avril 2014 : « Afrique du sud : Kumba Iron accroît de 10% sa production trimestrielle de minerai de fer »

Lu sur Agence Ecofin

Quatrième producteur mondial de minerai de fer et premier producteur en Afrique, Kumba Iron Ore a annoncé pour le premier trimestre de l’année 2014, avoir réalisé une production de plus de 10 millions de tonnes de minerai de fer. Soit un accroissement de 10% dans sa production. Une excellente performance, quand on sait que ses mines Sishen et Kolomela devraient produire respectivement 35 millions de tonnes et 10 millions de tonnes d’ici la fin d’année 2014.

La Rédaction

•         Rejoignez Africa Diligence sur Facebook

•         Suivez Africa Diligence sur Twitter

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire