L’histoire rappelle le scénario que nous avions décrit le 17 juin 2008 dans « Les clés USB : un piège trop sexy ?»: d’après le Sunday Times, le MI5 accuse des agents chinois d’espionner les entreprises du Royaume-Uni via des clefs USB contenant des virus informatiques.

Se basant sur un document provenant du MI5, les services secrets intérieurs britanniques, le Sunday Times explique que des espions chinois ont approché des hommes d’affaires britanniques, lors de différents salons, et leurs ont offert des cadeaux comme par exemple des appareils photos numériques ou des clefs USB contenant des virus de type « Trojan ».

Ces virus permettraient ensuite aux services secrets chinois d’avoir directement accès à tous les ordinateurs auxquels ces appareils ou clefs USB sont connectés.

Toujours selon ce document du MI5, cité par le journal, « les services secrets chinois sont connus pour exploiter les faiblesses (des hommes d’affaires) comme par exemple des relations sexuelles extra-conjugales ou des activités illégales pour ensuite les contraindre à coopérer ».

De façon générale, le gouvernement chinois « représente l’une des principales menaces d’espionnage pour le Royaume-Uni », estime ce rapport de 14 pages du MI5.

La Chine a régulièrement nié se livrer à des activités d’espionnage au Royaume-Uni. Selon le Sunday Times, l’ambassade de Chine à Londres a cependant refusé de commenter ces dernières informations.

Source: Le Parisien

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici