Abuja va-t-il faire appel pour récupérer la riche péninsule pétrolière de Bakassi ?  En 2002, la Cour de justice internationale avait estimé que la zone appartenait au Cameroun. En 2008, après de fortes tensions, le Nigeria avait officiellement remis Bakassi au Cameroun. Mais sous la pression de divers groupes d’intérêts, Abuja n’a pas dit son dernier mot.

Lors de l’assemblée générale des Nations unies, à New-York, fin septembre 2012, le chef de l’Etat, Goodluck Jonathan, avait dit se conformer à la décision de la CIJ, la Cour internationale de justice, concernant Bakassi.

Or, un communiqué de la présidence a indiqué, jeudi 4 octobre 2012, que le chef de l’Etat avait mis sur pied un comité chargé d’étudier la possibilité de faire appel.

Goodluck Jonathan aurait-il changé d’avis ? Les comités chargés d’étudier certaines affaires sont nombreux dans le pays. Et beaucoup ne prennent pas de décisions significatives.

Reste que la question de Bakassi est sensible et le président nigérian ne peut ignorer la pression croissante. La semaine dernière, le Sénat a demandé au pouvoir fédéral de faire appel de la décision de CIJ.

Légalement, le Nigeria a jusqu’au mardi 9 octobre minuit, pour relancer la procédure judiciaire. Une démarche que réclament avec insistance les populations de la zone.

Et pour cause : près de 90% des habitants de la péninsule, dont la population oscille entre 200 000 et 300 000 personnes, ne se considèrent pas autrement que comme des pécheurs nigérians. Et ils entendent bien retourner dans le giron d’Abuja.

En août, un mouvement qui se fait appeler « Le front pour l’auto-détermination de Bakassi »avait déclaré son indépendance du Cameroun, dressé le drapeau nigérian et monté une antenne FM.

(Avec RFI)

Dans le même ordre d’idées, lire :

12 raisons de surveiller le Nigéria en 2012

La guerre sécrète des USA au Nigerianistan

Infoguerre: Shell Nigeria sous kevlar onusien

Marée noire : l’Afrique va-t-elle payer pour BP ?

Les Bakassi Freedom Fighters s’attaquent à Total & Cie

Cameroun-Nigéria : Africa Diligence relativise les tensions sur Bakassi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici