(Africa Diligence) Le roi du Maroc, Mohammed VI est en Guinée. Des entretiens à caractère économique ont eu lieu, ce mardi, à Conakry entre opérateurs économiques et financiers de la Guinée et du Maroc, sous la houlette du Premier ministre guinéen, Mohamed Saïd Fofana et du ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar.

Les secteurs économiques et financiers guinéen et marocain se sont retrouvés en marge de la visite du roi Mohammed VI à Conakry. « Notre objectif est de faire de la Guinée un pays exportateur de produits finis et non de matières premières. Les fondamentaux de l’économie de notre pays se remettent en place et nous nous dirigeons inexorablement vers l’émergence », explique Mohamed Saïd Fofana, le Premier ministre guinéen.

Du côté marocain, on ne se prive pas de donner des conseils, comme le fait le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, ancien argentier du royaume : « Il n’y a pas de croissance sans investissement. Donc, c’est bien de structurer, de serrer quand il s’agit de dépenses de fonctionnement… C’est l’investissement qui va vous aider à aller beaucoup plus vite, parce que c’est un outil fondamental pour orienter les ressources de l’Etat vers les besoins sociaux et les besoins de développement humain ».

La porte-parole du secteur privé guinéen, Mme Niouma Traoré rassure toutes les parties : «J’ai la forte conviction au regard de la liste des projets qui nous a été soumise que le secteur privé guinéen initiera durant ces travaux un projet de convention de partenariat qui bâtira le socle de nos relations futures, cela au bénéfice des deux parties ».

(Avec RFI)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici