(Africa Diligence) Quatrième pays africain exportateur de minerais et cinquième producteur mondial d’uranium, la Namibie possède un sous-sol riche (or, diamant, cuivre, uranium, manganèse, zinc). Des ressources qui constituent un peu plus 50 % des exportations et représentent environ 10 % du PIB. Pour les analystes d’Africa Diligence, la Namibie, grâce à ses matières premières, notamment minières est la poule aux œufs d’or avec qui il faut compter.

La Namibie a en abondance des ressources naturelles, au rang desquelles de nombreux minéraux (diamant, cuivre, uranium, manganèse, zinc) et des réserves de pétrole découvertes en 2011. De riches gisements de diamants alluviaux font de la Namibie une source primaire pour les diamants de qualité gemme. La Namibie est le quatrième exportateur de minéraux non combustibles en Afrique, le cinquième plus grand producteur mondial d’uranium et le producteur de grandes quantités de plomb, de zinc, d’étain, d’argent et de tungstène. Ces ressources constituent un peu plus 50 % de ses exportations et représentent environ 10 % de son PIB.

Si les diamants et l’uranium constituent la majorité des exportations, le pays peut également compter sur une variété d’autres produits. Parmi lesquels les produits agricoles représentant environ 5 % du PIB qui, selon le FMI, alimenteraient la croissance namibienne en 2014. Ce secteur agricole est essentiellement dominé par les cultures de maïs, de millet (graminée), et de coton.

Poumon de l’économie namibienne, le secteur minier tire une bonne partie de ses recettes de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU), où elle côtoie l’Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho et le Swaziland.

Le secteur de l’élevage n’est pas en reste. Il est réparti en élevage bovin situé au nord-est et au centre du pays, et en élevage ovin situé dans les régions sèches du sud.

Les produits halieutiques sont aussi une source importante de richesses pour le pays, mais ils demeurent extrêmement cycliques puisque la pêche est fortement influencée par les conditions météorologiques.

(Avec Perspectives Économiques en Afrique et Turess)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici