(Africa Diligence) Après la récente découverte de plus d’un demi-milliard de barils de pétrole à Turkana, Nairobi annonce l’identification d’un nouveau gisement de pétrole et de gaz à Lamu, à la frontière avec la Somalie. Que nous réserve le sous-sol kenyan ?

Le Kenya a découvert un nouveau gisement de pétrole et de gaz à Lamu, une ancienne ville près de la frontière avec la Somalie, mais les quantités ne seraient pas commercialisables.

Le secrétaire d’Etat kenyan à l’Energie, Davies Chirchir, a déclaré le 14 mars 2014 que la découverte a été faite par British Gas, une société indépendante d’exploration minière basée au Royaume-Uni.

La récente découverte sous forme de quantités non commercialisables est le premier signe de succès après une série d’essais à Lamu, qui a longtemps été soupçonnée d’abriter des quantités de gaz naturel.

La compagnie australienne, Woodside Energy, l’une des rares entreprises à explorer le bassin de Lamu, n’a pas réussi à trouver du pétrole après avoir procédé à une exploration en haute mer en 2006 /2007.

Le Kenya a récemment découvert plus d’un demi-milliard de barils de pétrole à Turkana dans le cadre des travaux d’exploration en cours qui se sont intensifiés depuis 2005, lorsque le Kenya a annoncé un changement de politique de licence pour les compagnies pétrolières.

La découverte a été annoncée au moment où le président kenyan, Uhuru Kenyatta, rencontrait le fondateur et président de Tullow Oil, Aiden Heavey. Tullow Oil est responsable de la découverte de pétrole à Turkana.

(Avec Pana)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici