Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Partenariat Afrique-Maroc: les conditions de Rabat

(Africa Diligence) Le 24 mai 2013, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération a affirmé que le Royaume chérifien est déterminé à accélérer la cadence du partenariat avec les pays africains. A condition de…

Le ministre Saad-Eddine El Otmani  a précisé que cette année connaîtra une véritable relance de ce partenariat à la faveur de la conclusion de plusieurs contrats et conventions et du rehaussement de la représentation diplomatique dans certains pays d’Afrique.

L’approche africaine du Maroc émane d’une profonde conviction de l’importance du partenariat Sud-Sud, a poursuivi le ministre, rappelant par la même les efforts déployés par le Royaume à l’égard de ses frères africains sur tous les plans.

Sur le plan politique et diplomatique, le Maroc a apporté un grand soutien aux mouvements de libération africains et contribué aux différentes missions de paix en Afrique ainsi qu’à la préservation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays du continent, a noté El Otmani.

Le ministre a indiqué, à cet égard, que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) ne peut se faire tant que l’organisation africaine «ne corrige pas l’erreur commise au début des années 80 en reconnaissant la république fictive».

«Nous sommes fiers d’être Africains et le Maroc est prêt à répondre à l’appel de ses amis africains de retourner à l’UA si cette dernière corrige la faute grave commise au début des années 80», a-t-il affirmé.

Le volet économique du partenariat avec l’Afrique, a-t-il ajouté, revêt également une importance particulière pour le Maroc qui œuvre, suivant une approche stratégique basée sur l’intérêt mutuel et un rapport gagnant-gagnant, principalement dans les domaines des énergies renouvelables, du transport, de la logistique et des télécommunications.

Les banques marocaines, a poursuivi le ministre, sont présentes dans plus de 22 pays africains en plus des compagnies d’assurance qui facilitent la mission aux investisseurs marocains désireux de s’implanter en Afrique. El Otmani n’a pas manqué de rappeler les messages forts lancés dans ce sens par la récente visite de S.M. le Roi Mohammed VI dans trois pays africains.

Le Maroc est également présent sur le plan culturel, partant de sa conviction de l’importance de l’échange culturel pour la complémentarité africaine. En témoigne, a indiqué le ministre, le nombre d’étudiants africains qui poursuivent leurs études au Maroc et dont le nombre est estimé à quelque 12.000 personnes.

Pour El Otmani, la journée de l’Afrique se veut une occasion de se remémorer l’histoire commune des pays africains mais également d’œuvrer pour un avenir meilleur empreint de paix, de stabilité et de développement.

Pour sa part, le Doyen du corps diplomatique au Maroc, ambassadeur de Centre-Afrique, Ismaila Nigama, a plaidé pour une union de l’Afrique, seul moyen à même de garantir l’évolution et le progrès du continent.

«L’Afrique ne peut évoluer qu’en étant unie», a-t-il déclaré, appelant par la même à une intégration politique, économique, financière et culturelle des pays du continent et au rejet des divisions.

Rappelant l’engagement ferme du Maroc auprès des pays de l’Afrique ainsi que les efforts inlassables de S.M. le Roi Mohammed VI pour la stabilité et l’union du continent noir, Nigama a souligné que le Maroc mérite d’être cité en exemple pour la solidarité dont il fait montre à l’égard de ses frères africains.

Il a à ce propos cité l’acte de générosité du Royaume du Maroc qui a dernièrement fourni une assistance médicale d’urgence aux blessés centrafricains suite aux violences que connait ce pays d’Afrique.

Le président de la Fondation diplomatique, Abdelati Habek, a de son côté plaidé pour que cette journée soit le début d’une nouvelle renaissance africaine contre les guerres, la pauvreté, l’exclusion et les endémies afin de relever le défi du développement et de la justice sociale.

Revenant sur l’enracinement du Maroc dans le continent noir, Habek a affirmé que l’avenir du Royaume est lié à celui de ses frères africains.

La journée de l’Afrique au Maroc, organisée par la Fondation diplomatique en collaboration avec les ambassadeurs des pays africains accrédités au Maroc a été ponctuée par une table ronde sur les partenariats public-privés en l’Afrique.

 (Avec MAP)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire