(Africa Diligence) Un Nigérian a décidé de construire la plus grande raffinerie d’Afrique dans son pays. Objectif : produire 20 millions de tonnes métriques d’essence par an. Avec une fortune estimée à plus de 16 milliards USD, l’homme qui a promis l’indépendance énergétique à son pays est regardé comme le sauveur de l’économie nigériane.

Quelque 3,3 milliards de dollars, c’est le prix de l’indépendance énergétique. L’homme le plus riche du continent, Aliko Dangote, a fait un prêt historique à douze banques locales et internationales pour construire la plus grande raffinerie d’Afrique dans son pays natal. D’ici à 2016, le pays – 11e exportateur de barils de brut au monde – n’aura plus besoin de dépenser 30 milliards de dollars tous les ans pour « réimporter » du pétrole raffiné. Dangote ambitionne de « produire 20 millions de tonnes métriques d’essence par an […], ce qui équivaut à la consommation locale ».

Et il était grand temps. En janvier 2012, des milliers de Nigérians étaient descendus dans la rue pour protester contre la hausse des taxes sur le prix de l’essence. Ils dénonçaient la politique du « tout pétrole » que le gouvernement nigérian mène depuis les années 1970, sans construire d’usines pour le raffiner sur place. Une absurdité économique que connaissent de nombreux pays africains, riches en minerais et en or noir, et qui n’arrivent pas à attirer les investisseurs. Dangote, avec sa fortune estimée à plus de 16 milliards de dollars [12 milliards d’euros], est aujourd’hui perçu comme un sauveur de l’économie nigériane.

(Avec AFP)

2 Commentaires

  1. Félicitations à Mr Dangoté qui fait la fierté de l’Afrique! vivement que d’autres investisseurs locaux comme lui emboitent son pas pour une vraie indépendance économique de l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici