Le marché des hôpitaux de référence en Afrique centrale et de l’Ouest Le nouveau visage des cabinets d’infirmiers en Afrique Le business des laboratoires d’analyse médicale en Afrique Le marché des ambulances en Afrique centrale et de l’Ouest respire encore

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Poutine fait appel à l’intelligence économique

Lors d’un important discours prononcé le 18/12/2010, le premier ministre russe, Vladimir Poutine,  a clairement invité les Renseignements extérieurs de son pays à contribuer à la modernisation économique de la Russie par le biais de l’information. Ce discours ne surprend guère dans le fond. C’est dans la forme que réside la force de sa tonalité.

Ancien du KGB, Vladimir Poutine est resté fidèle à ses convictions : il n’y aura de Russie puissante, prospère et influente qu’avec l’aide de services de renseignements performants. Mais il précise sa pensée, et pas simplement pour la forme : cela ne signifie pas « qu’il faut enfreindre les lois d’autres pays, les services de renseignements de beaucoup de pays travaillant de manière significative avec des sources légales. » Poutine parle bien d’intelligence économique et non d’espionnage comme plusieurs médias l’ont interprété. Et c’est entre autres pour cela qu’il en parle publiquement.

Ce qui accentue la tonalité de ce discours c’est le timing et la publicité. Il intervient quelques jours après l’attribution inattendue de l’organisation de la coupe du monde 2018 à la Russie par la FIFA. Et il est diffusé à la télévision nationale : « Il y a différentes sphères d’activité pour le renseignement, rappelle le premier ministre russe: le renseignement technico-scientifique et le renseignement politique. C’est pourquoi, alors que nous avons des objectifs de modernisation économique, l’aide des services spéciaux n’est pas de trop.»

Cette sortie de Poutine rappelle que dans un échiquier marqué par la profusion d’informations économiques et scientifiques en open source, il n’est pas nécessaire de réinventer la roue pour moderniser l’économie d’un pays doté de volonté politique. Dans le cas de la Russie, conclut l’ancien du KGB, « il faut trouver des projets prometteurs et bien orienter les secteurs de l’économie. »

Guy Gweth

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire