Due diligence en Afrique : Knowdys renforce la validation de partenaires Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Knowdys lance son Pack Pro PME-PMI en Afrique de l’Ouest et du Centre KCG : une business unit pour la conquête de financements internationaux

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Algérie: Samsung rafle un contrat de 800 millions de dollars

Algérie: Samsung rafle un contrat de 800 millions de dollars

(Africa Diligence) Le groupe sud-coréen d’ingénierie et de construction, Samsung Engineering Co, vient de remporter le contrat de réalisation d’une usine de traitement de gaz dans la région de Timimoun en Algérie.

Le projet d’une valeur de 800 millions de dollars a été accordé par le Groupement Timimoun (GTIM). La cérémonie de signature a été organisée à Alger, en présence du président de Samsung Engineering, Park Choong-Heum, et du PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine. Le projet en question concerne, en fait, le développement du champ gazier de Timimoun. Samsung Engineering sera responsable de l’ingénierie, de l’approvisionnement, de la construction de l’usine et de sa mise en service sur une base forfaitaire-clé. Il s’agira concrètement de construire un pipeline et de l’installation d’une centrale de traitement d’une capacité de 177 millions de pieds cubes (mpc) par jour. Selon les prévisions du constructeur sud-coréen, le projet devrait être finalisé en 2017.

La GTIM est une joint-venture dans laquelle Sonatrach dispose de 51% des parts, Total de 37,75% et Cepsa de 11,25%. En février dernier, l’Agence nationale de valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft) avait chiffré à 1,5 milliard de dollars l’investissement du consortium Sonatrach, Total et Cepsa pour exploiter les gisements gaziers de Timimoun. Alnaft avait approuvé en 2009 le plan de développement de huit gisements gaziers situés dans le Sud-Ouest, entre les villes de Timimoun et Adrar. On parlait alors d’une mise en production en 2014 avec 5 millions de mètres cubes de gaz et de condensat par jour sur une période plateau de 8 ans.

Sur le site de Total on lit que «la production de gaz commercial devrait démarrer en 2016 avec un plateau estimé à 1,6 Gm3/an (160 mpc/j)». Pour sa part, Samsung Engineering a indiqué qu’elle est la seule société coréenne choisie pour ce projet parmi les plus grandes entreprises européennes et japonaises. Il faut dire à ce propos que le groupe a prouvé son expertise dans les projets de pétrole et de gaz avec une solide feuille de route en Irak, en Arabie Saoudite, en Indonésie et en Malaisie.

Le PDG de Samsung Engineering, a déclaré à cet effet que l’expérience de son groupe «accumulée dans le secteur du pétrole et du gaz dans la région MENA a permis la conclusion de ce contrat et de travailler avec le GTIM». «Grâce à notre engagement en matière de sécurité des projets et de respect de l’environnement, nous allons exécuter et achever ce projet avec succès et cela nous permettra de renforcer notre présence et d’approfondir notre empreinte en Afrique», a-t-il conclu.

(Avec El Watan)

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire