Formation Intelligence Economique et Due Diligence L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains Innovation : KCG creuse le sillon de la due diligence foncière en Afrique Africa Diligence crée FCV, le Fichier des Clients Voyous

L'Edito de Guy Gweth

Chaque semaine, le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) vous entraine dans les arcanes de la géoéconomie et de la géostratégie africaines.

Lire la suite

Union Africaine: la stratégie de Dlamini-Zuma pour unifier l’Afrique

Elue présidente de la Commission de l’Union Africaine, le 15 juillet 2012, au terme d’une âpre campagne, l’ancienne ministre de l’intérieur sud-africaine, Dlamini-Zuma, a dévoilé les principales lignes de force de sa stratégie d’unification du continent le 29 juillet 2012 à Pretoria. Vision d’un grand émergent pour une Afrique immergée.

« Le développement de l’Afrique passe surtout par le renforcement des infrastructures et par le fait de mieux connecter les Etats africains » a clairement indiqué Nkosazana Dlamini-Zuma à la mairie de Pretoria le 29 juillet 2012 devant la ligue des femmes de l’ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.

« Comment pouvons-nous nous connecter? », s’est-elle interrogée devant une assemblée de femmes à Pretoria, en constatant que la plupart des infrastructures du continent relient les zones de production de matières premières aux ports, et non les pays africains entre eux.

Cette intégration à laquelle aspire l’Union Africaine (UA) ne sera possible que si la paix règne en Afrique, a souligné l’ex-femme du président sud-africain Jacob Zuma, qui fut longtemps ministre des Affaires étrangères.

« Comment voulez-vous construire un chemin de fer au milieu d’une guerre? », a-t-elle lancé.

Mme Dlamini-Zuma a estimé que le Parlement panafricain – instance législative sans réel pouvoir installée à Midrand, entre Johannesburg et Pretoria – devrait remplir un plus grand rôle dans l’intégration africaine. Il pourrait « harmoniser les législations » à travers le continent, selon elle.

« Le Parlement panafricain jouera un rôle important dans l’harmonisation de l’Union africaine, avec le temps, et une fois qu’il aura la responsabilité nécessaire », a-t-elle noté.

 Evoquant son élection, Nkosazana Dlamini-Zuma a souligné qu’elle serait la présidente de tous les Africains.

 « Quand j’irai là-bas (à Addis Abeba, siège de l’UA, ndlr), je vais travailler au service de l’Afrique, et non de l’Afrique du Sud, même si les Sud-Africains feront partie de ceux que je servirai (…) Je dois commencer à penser à l’Afrique avant l’Afrique du Sud », a-t-elle déclaré.

 (Avec AFP)

 Dans le même ordre d’idées, lire :

Union Africaine : l’Afrique du Sud impose son leadership

Veille multi-sectorielle, études de marché, authentification de documents, notes de conjoncture, organisation des RDV d'affaires, formations et conférences... Les experts en intelligence économique, due diligence et public affairs de Knowdys mettent à votre disposition une connaissance précise de l'environnement économique, culturel et géopolitique des marchés africains.

Plus d'infos sur www.knowdys.com

0 Commentaires

Laisser un commentaire