Festival de l’intelligence économique francophone : RDV les 29&30 Avril 2020 à Kigali

[Africa Diligence] Kigali accueillera du 29 au 30 avril 2020, le Festival de l’Intelligence Economique Francophone (FIEF). Cet événement inédit coïncidant avec le cinquantenaire de la francophonie, est placé sous le signe de l’intelligence territoriale et de la diplomatie au profit des collectivités francophones.

5e langue mondiale par le nombre de ses locuteurs, après le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe, la langue française est la seule, avec l’anglais, à être présente sur les 5 continents. En 2018, sur 106 pays et territoires, 300 millions de personnes ont en partage la langue française. Le FIEF s’inscrit donc dans la vision de la francophonie économique et a pour ambition de renforcer son dynamisme pour promouvoir et muscler la compétitivité des organismes francophones.

En effet, la grande diversité culturelle que représente la francophonie est un atout considérable pour promouvoir et ériger l’intelligence territoriale dans ce large espace, en tant que base de la compétitivité francophone. Cette compétitivité de l’espace francophone obéit à une gouvernance stratégique des États à conquérir le monde et à valoriser l’identité francophone.

Réussir cet exploit revient aux  États, à repenser leur positionnement dans le monde.  Partant de là, l’enjeu réside dans l’identification et l’organisation des domaines de priorité à développer pour à la fois insuffler un dynamisme aux entreprises, aux administrations et aux collectivités locales ; et doter les États des moyens de compétitivité sur base d’une diplomatie d’influence agile. Une vraie nécessité à l’heure où la course à la mondialisation est plus que jamais effrénée.

A cet exercice, certains élèves sont meilleurs que d’autres. Le Rwanda se présente aujourd’hui comme un formidable modèle pour avoir saisi très tôt la mesure de ces enjeux et pour s’être doté d’une politique publique d’intelligence économique. Dans une communauté, le pouvoir de la référence est sans égal. C’est ici que le FIEF prend tout son sens en promettant de réunir les meilleurs experts francophones relevant entre autres des collectivités et des chambres de commerces, afin de discuter des grands enjeux de la compétitivité des francophones et partager les expériences et bonnes pratiques pour in fine s’enrichir mutuellement.

Il s’agira par ailleurs d’une occasion sans pareil de lever les barrières à la coopération entre acteurs du Nord et du Sud afin de renforcer les capacités communes à faire face à la concurrence qui fait rage dans le monde. Aussi, sera-t-il donné aux participants de relever le pouvoir de la francophonie économique pour faire de l’intelligence territoriale, un puissant outil de développement pour les 16% de la population mondiale réunis au sein de l’OIF et qui valent pour 16.5% du revenu brut mondial.

Le FIEF de Kigali s’annonce comme un moment d’intense gravité ; un événement dont la teneur se mesurera à l’aune de la capacité des participants à stimuler l’intelligence collective. L’objectif visé est  de construire les chemins de traverse du dynamisme francophone dans le monde en sondant dans le même temps les gisements inexploités de la francophonie.

La Rédaction (avec Christian NYOMBYIRE et  Beaugrain DOUMONGUE)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.