COVID 19 : l’Union Africaine décide d’attraper le taureau par les cornes

[AFRICADILIGENCE] Après  avoir constaté qu’un virus mortel faisait d’énormes dégâts dans le monde, Moussa Faki Mahamat, Président de la commission de l’Union Africaine, a organisé une réunion ministérielle d’urgence sur le Corona virus et pour l’occasion a tenu un discours.

“Mesdames et Messieurs les Ministres en charge de la Santé,

Monsieur le Directeur Général de l’OMS,

Mme la Commissaire de l’UA chargée des Affaires Sociales,

Mesdames Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames Messieurs les Directeurs,

Distingués Invités,

Votre présence ce matin ici témoigne de l’importance que nos Etats accordent à l’épidémie dénommée COVID-19 qui affecte la République Populaire de Chine et 25 autres pays à travers le monde.

L’objectif principal de cette réunion ministérielle d’urgence est d’anticiper pour prémunir notre Continent, en examinant les actions visant à renforcer la préparation et la riposte à cette épidémie par les États membres. C’est donc avec un plaisir tout particulier que je vous accueille ici à Addis-Abeba pour cette rencontre sur le COVID-19.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Nous savons tous que si des mesures drastiques de prévention et de contrôle ne sont pas prises d’urgence, les conséquences économiques, sociales voire sécuritaires de l’épidémie pourraient se ressentir à très grande échelle ; et notre cher Continent, l’Afrique, est particulièrement exposé, compte tenu de ses systèmes de santé relativement fragiles, des épidémies concomitantes en cours sur le continent, du manque de ressources, de la mobilité de la population et autres vulnérabilités.

A ce stade, je voudrais, au nom de la Commission de l’Union africaine, exprimer ma solidarité avec l’Égypte et féliciter son gouvernement qui a su rapidement détecter et isoler le premier cas de Covid-19 sur le Continent et ce, grâce à son efficace système de surveillance.

Cette épidémie pourrait notamment avoir un effet négatif sur la croissance mondiale en 2020. Si le problème principal, bien entendu, est de juguler cette épidémie pour limiter le nombre de victimes, l’événement est aussi un révélateur de la situation nouvelle de l’économie de la planète et de ses interdépendances.

Une telle épidémie est d’abord un drame humain qui terrorise les populations des villes atteintes par le virus comme le montrent les images diffusées par les médias des populations confinées dans leur logement, paralysant du coup les activités économiques.

Il convient de se féliciter que depuis la déclaration de cette épidémie, des efforts considérables ont été fournis par le Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies (CACM):

Nos interventions ont débuté il y a plus de quatre semaines lorsque nous avons commencé à inciter les États membres à évaluer leur niveau de préparation et de riposte à l’épidémie.

Nous avons formé et recyclé des experts à travers le continent pour nous assurer que leurs connaissances sont mises à jour et qu’ils sont prêts à soutenir la riposte à l’épidémie sur le continent.

Nous avons mis sur pied le Groupe de travail de l’Afrique afin de coordonner la préparation et la réponse à travers le continent. Ce groupe de travail est dirigé par des représentants des États membres dans cinq domaines prioritaires: la surveillance, la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de santé, la gestion clinique des personnes atteintes d’une infection grave au COVID-19, la communication de crise et l’engagement communautaire, ainsi que le diagnostic et le sous-typage en laboratoire.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Face à cette terrible épreuve qui frappe la Chine, je me réjouis que notre soutien, individuel et collectif, ne lui ai pas fait défaut.

La 36ème session ordinaire du Conseil Exécutif de l’Union africaine a soutenu les efforts de la République populaire de Chine par une motion de soutien. J’ai personnellement adressé, dans ma déclaration d’ouverture au Sommet, mes sentiments de solidarité avec le peuple chinois.

En outre, lors de sa 910ème réunion, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA a souligné son engagement et sa disponibilité à travailler avec le Gouvernement chinois pour lutter contre l’épidémie. Le Conseil a également remercié le Gouvernement chinois pour son soutien à l’Afrique dans la lutte contre les épidémies sur le continent.

L’expertise remarquable acquise par la Chine dans la lutte contre ce nouveau mal nous sera utile en cas de besoin. L’occasion est propice pour moi de renouveler la reconnaissance de l’Union Africaine à nos partenaires d’Europe et de l’Amérique du Nord qui nous soutiennent fortement, chaque fois que le besoin se fait sentir, travers Africa CDC.

Avant de terminer mon propos, je voudrais vous assurer de la ferme la volonté de la Commission de l’Union africaine de créer la synergie nécessaire pour maximiser les impacts de nos interventions dans la protection de notre continent. L’heure est à présent à la mise œuvre des stratégies définies à travers des actions constructives et ambitieuses du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies.

Je déclare ouverte la Réunion ministérielle sur le COVID-19 et vous remercie de votre aimable attention.”

La rédaction (avec l’Union Africaine et FP)

TAGS : 

Laisser un commentaire