L’Afrique et le COVID-19 dans les yeux de Jacques Attali

[Africa Diligence] Dans un message adressé à un jeune étudiant marocain en médecine à Casablanca, Jacques Attali conseiller d’État, essayiste et universitaire de renommée, estime que la crise sanitaire du COVID-19 offre l’occasion de prendre conscience de l’importance de « l’économie de la vie».

«J’espère qu’au-delà de cette crise, on ira vers une “économie de la vie”», a réagi le célèbre économiste français Jacques Attali, en s’adressant à Ali Taleb, jeune étudiant en médecine à Casablanca. Cet étudiant marocain avait interrogé le président de la Fondation Positive Planet à propos du rôle de la jeunesse marocaine et, plus généralement africaine, dans le monde d’aujourd’hui.

Par «économie de la vie», Jacques Attali entend tout ce qui a trait, entre autres, à la santé, à l’hygiène, à l’alimentation, à l’éducation, à la recherche, à la culture, dont la culture de la démocratie, à la transparence, à la sécurité, et aux énergies propres. «Grâce ou à cause de cette crise, on va prendre conscience de l’importance de la vie», a expliqué celui qui a été le conseiller de feu François Mitterrand à l’Elysée.

«Le monde se rend compte qu’on a besoin plus que jamais de médecins. Les industries, les métiers et les équipements de la santé vont être cruciaux pour l’avenir, tant pour le Maroc que pour l’Afrique», a ajouté Jacques Attali. Il salue l’approche marocaine visant à endiguer la pandémie du coronavirus (COVID-19). « Vous êtes aussi l’avant-garde d’un monde immense: l’Afrique, qui en 2050, si rien de tragique n’arrive, aura le double de la population d’aujourd’hui », explique Attali à cet étudiant marocain.

A noter, face à la pandémie, le Maroc a été le premier pays en Afrique à réagir rapidement en imposant le confinement obligatoire, dès l’apparition des premiers cas confirmés de COVID-19. Et sur instruction royale, les autorités gouvernementales ont mobilisé tous les moyens financiers et médicaux, techniques disponibles pour circonscrire la pandémie. Le Maroc a par ailleurs, lancé une campagne de solidarité nationale qui a collecté jusqu’à là l’équivalent de plus de trois milliards de dollars et a exhorté la population à porter les masques sanitaires tout en respectant la distanciation sociale et les mesures hygiéniques vitales.

La Rédaction (avec Le 360 et HMB)

Laisser un commentaire