Grosse incertitude marché africain des transferts de joueurs

Grosse incertitude marché africain des transferts de joueurs

[Africa Diligence] Le marché du sport en Afrique n’a pas fini de faire ses comptes suite au Covid-19. Les clubs de football s’inquiètent de plus en plus des conséquences économiques et financières de la pandémie. Le segment des transferts est déjà en crise et les décisions variées des fédérations s’en ressentent.  

La perspective d’une crise financière expose de plus en plus le monde du foot africain à d‘énormes menaces. L’aide des fédérations suffira-t-elle à éviter le pire ? Rien n’est sûr surtout que le marché des transferts risque d’en prendre un sérieux coup. Une autre inquiétude qui fait peur aux dirigeants des clubs du continent pour qui les ventes de joueurs constituent la principale source de rentrée d’argent. Mais ils ne sont pas les seuls, les footballeurs et leurs représentants s’en inquiètent aussi.

Pendant ce temps, les choses se précisent pour les différents championnats du continent. Entre annonce de reprise et décision d’arrêt définitif, les avis divergent avec des conséquences variables.

La Gambie et le Rwanda se sont ajoutés à la liste des pays ayant décidé de dire stop. Mais contrairement à la Fédération gambienne qui n’a pas décerné de titre de champion, celle du Rwanda a sacré l’APR, l’Armée Patriotique Rwandaise pour la 18e fois de son histoire. Au Burundi, en revanche, la saison a repris alors que la Tanzanie envisage de redémarrer dans les prochains jours. Le gouvernement a annoncé la reprise des activités sportives à partir du 1er juin 2020.

La Rédaction (avec ANB)