Bio : les entreprises africaines à l’assaut du marché européen

Bio : les entreprises africaines à l’assaut du marché européen

[Africa Diligence] Covid-19 ou non, le marché des produits agricoles biologiques est en forte croissance au sein de l’Union européenne. En 2017, sa valeur a atteint la barre de 34 milliards d’euros en rythme annuel. Les pays tiers pèsent pour 3,3 millions de tonnes et il reste de la marge… Les entreprises africaines ont une carte à jouer.

Les importations de produits bio dans l’espace européen comblent le gap entre la production et la consommation sur le vieux continent. Mais elles élargissent aussi le choix de consommateurs. En effet, les principaux produits importés sont les fruits tropicaux, les noix et les épices (24%), les céréales (22%) et les tourteaux (11%).

Si 115 pays fournissent des produits biologiques à l’Europe, les dix premiers contribuent à près des deux-tiers des exportations. En première ligne,  la Chine (12,7%), suivie de l’Equateur, la République dominicaine, l’Ukraine, la Turquie (avec une part chacun d’environ 8%), puis le Pérou (6,4%), les Etats-Unis (5,2%), les EAU (3,9%), l’Inde (3,9%) et le Brésil (2,2%).

Premier producteur mondial de cacao, l’Afrique est devancée par la République dominicaine (27 062 t, soit 36,5% des importations de fèves de cacao) et le Pérou (15 558 t., 21%). Mais le continent ne lâche pas, bien que les deux premiers producteurs mondiaux, la Côte d’ivoire et le Ghana, n’y soient présents de manière substantielle. On trouve en troisième position la RD Congo (9864 t., 13,3%), puis le Sierra Leone (7 681 t., 10,3%), l’Ouganda (5 062 t, 6, 8%) et la Tanzanie 53 166 t., 4,4%).

Pour le café non torréfié et le thé en vrac, les pays d’Amérique du Sud (Pérou, Honduras et Mexique) représentent environ 70% des importations européennes. L’Ethiopie, pour sa part, se situe à la cinquième place mais avec que 4,1% de part de marché puis l’Ouganda à la sixième place (3,9%).

C’est dans la catégorie « fruits tropicaux, frais et secs, noix et épices » que l’on retrouve des pays d’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire, sixième fournisseur avec 1,6% de part de marché, et le Ghana en septième position (1,5%). Les principaux fournisseurs sont encore des pays d’Amérique du Sud assurant 84% de l’approvisionnement européen (Equateur, République dominicaine, Pérou, Colombie, Mexique).

Leader de la production d’études de marché en Afrique,  Africa Diligence analyse également les marchés européens au profit des acteurs économiques africains.

La Rédaction (avec CommodAf)

Cet article a 1 commentaire

  1. Franck

    Le titre ne va pas vraiment avec l’article…je ne vois vraiment pas où est cette assaut malheureusement.

Laisser un commentaire