Le Libanais Africell s’implante sur le marché angolais des télécoms

Le Libanais Africell s’implante sur le marché angolais des télécoms

[Africa Diligence] Ca y est ! Les autorités angolaises ont attribué une quatrième licence de télécommunications au groupe libanais Africell. L’arrivée du nouvel entrant devrait intensifier la concurrence sur le marché local des services télécoms. Un secteur très surveillé par les acteurs africains de l’intelligence économique.

Le marché angolais est actuellement dominé par les opérateurs mobiles Movitel et Unitel, avec un total combiné d’environ 14 millions d’abonnés. Le troisième opérateur, la société d’État Angola Telecom, propose des services de téléphonie fixe et Internet.

Selon des sources concordantes, la licence a été attribuée à Africell le 19 mai 2020. La société est déjà présente dans quatre autres pays africains : la RDC, l’Ouganda, la Sierra Leone et la Gambie.

L’Angola avait accordé la licence à la firme locale Telstar Telecommunicacoes en 2019, mais le président João Lourenço a annulé la décision affirmant que la société n’avait pas respecté les conditions de l’appel d’offres.

Dans le premier appel d’offres, MTN était l’un des deux soumissionnaires pleinement qualifiés, mais l’opérateur a abandonné les négociations en novembre 2018 après avoir décrit le processus comme défectueux et invoqué un manque de transparence.

Délivrée par Africa Diligence, l’étude de marché des télécoms en Afrique du Centre Est et Ouest mise à jour en mai 2020 est désormais disponible ici, pays par pays. Elle intègre notamment l’impact du Covid-19 sur le secteur.

La Rédaction (avec Afritech)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.