Changement de stratégie sur le marché des arachides au Sénégal

Changement de stratégie sur le marché des arachides au Sénégal

[Africa Diligence] Le président sénégalais Macky Sall a choisi le réveillon du 31 décembre 2021 pour annoncer la levée de l’interdiction de l’exportation des graines d’arachide. Pour les analystes en intelligence économique de Knowdys, cette décision constitue un revirement qui, pour favoriser la jeune industrie sénégalaise, devra s’accompagner d’investissements conséquents.

Lors d’un entretien avec la presse locale, le président Sall s’est félicité des résultats encourageants enregistrés pendant la campagne agricole, en révélant une production record de 1.826.590 tonnes d’arachides.

Il a indiqué que l’Etat sénégalais est en train de faire un jeu “d’équilibre” qui permet à l’Etat un bon approvisionnement en matière des huiliers et la nécessité de préserver le marché de l’exportation.

Le président Sall a salué l’implication des commerçants chinois dans la campagne de commercialisation d’arachides. Mais selon les experts de Knowdys Consulting Group, leader du conseil en intelligence stratégique et due diligence en Afrique, le Sénégal – comme de nombreux pays africains sur le terrain des matières premières agricoles – a toujours préféré commercialiser sa production d’arachides à l’étranger et importer de l’huile de moindre qualité pour sa propre consommation, une stratégie qui ne laisse aucune chance à l’industrie locale.

Le président Macky Sall a fait savoir que le gouvernement sénégalais allait aider la Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) et les industriels à trouver des graines pour fonctionner.

“Il nous faut des réformes. Il faut que la SONACOS change de démarche. La SONACOS doit aller vers le bord champ. Mais rester à l’usine et attendre qu’on lui amène des graines, ça ne peut plus continuer”, a-t-il expliqué.

Le chef de l’Etat sénégalais a conseillé à la société publique d’huilerie d’essayer d’investir le marché de l’exportation, qui, selon lui, est “un créneau porteur”.

La campagne de commercialisation de l’arachide a démarré en novembre. Le gouvernement a fixé le prix plancher à 250 Francs CFA (environ 0,47 dollar américain) le kilogramme d’arachides. Mais dans certaines localités, le prix du kilogramme est vendu à 350 Francs CFA.

La Rédaction (avec Knowdys Database et Xinhua)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.