Cette aide qui permettrait à de nombreux Français d’économiser de l’argent

Une aide permet aux Français d'économiser sur les dépenses de santé. Mais, souvent, ils ignorent son existence.

© Africadiligence.com - Cette aide qui permettrait à de nombreux Français d’économiser de l’argent

Quatre individus sur dix passent à côté de plusieurs centaines d’euros d’économies en négligeant de solliciter une aide gouvernementale. En France, les citoyens dans le besoin peuvent prétendre à des aides sociales. Ces dernières leur permettent d’arrondir les fins de mois et d’économiser tout au long de l’année. 

Mais encore faut-il les connaître et faire la demande par la suite. Car, non, les aides sociales ne se retrouvent pas par magie sur votre compte. Il faut d’abord respecter les conditions et remplir un dossier en ligne. Mais de quelle aide parlons-nous aujourd’hui ?

Une aide importante pour économiser #

La santé n’a pas de prix, en théorie. La France dispose d’un système de sécurité sociale très important pour les Français. Pour autant, des failles existent et le système se fragilise. Par conséquent, les dépenses en lien avec les soins médicaux et l’achat de médicaments sont de plus en plus courantes.

À lire Chèque carburant : la mauvaise nouvelle est tombée pour ces automobilistes, les concernés

La sécurité sociale rembourse de moins en moins de soins. Les Français doivent donc investir dans des mutuelles de plus en plus chères. Difficile, en plus de l’inflation, d’économiser en cette période. Mais s’il y a bien un domaine dans lequel les Français ne peuvent pas faire autrement, c’est bien la santé. 

Selon une étude réalisée par Cofidis et CSA Research, le montant moyen dépensé par les Français chaque année pour couvrir les frais de santé a augmenté de 534 euros entre 2018 et 2023. 

Cette somme est passée de 715 euros à 1 249 euros en seulement cinq ans. Bien qu’une partie de ces dépenses soit remboursée par la Sécurité sociale ou les mutuelles complémentaires, le reste à charge demeure conséquent pour de nombreux ménages. Cette situation résulte de l’inflation, qui place les Français entre des coûts médicaux en hausse et un pouvoir d’achat nettement réduit.

Les Français se détournent de la médecine ? #

En conséquence, alors que les dépenses de santé occupent une part de plus en plus importante du budget des Français, ces derniers sont de moins en moins enclins à consulter un médecin ou à acheter des médicaments, en raison du coût, comme le souligne une étude de l’Ifop. 

À lire Retraités : cette aide de 277 euros que vous pouvez toucher, n’oubliez pas de la réclamer

Les ménages aux revenus modestes, en premier lieu, prennent moins rendez-vous chez le médecin. S’ils ne peuvent pas économiser en temps normal et boucler les fins de mois, ils ne peuvent pas consulter des spécialistes. Surtout quand ces derniers pratiquent le dépassement d’honoraires. 

Cependant, une aide existe pour alléger les coûts liés à la santé pour des millions de personnes. Elle permet d’éviter de débourser des sommes importantes chez le médecin, le dentiste, le kinésithérapeute, à l’hôpital, voire pour certains médicaments. En outre, cette assistance contribue à garantir l’accès à des prothèses dentaires, auditives ou même à des lunettes sans frais supplémentaires. 

L’aide sociale à connaître pour enfin économiser sur la santé #

Malheureusement, 44% des Français éligibles à cette aide ne la réclament pas, selon l’Observatoire des non-recours.

Cette aide sociale, connue sous le nom de Complémentaire Santé Solidaire (CSS), est accessible sur demande à toutes les personnes éligibles qui remplissent le formulaire en ligne sur le site de l’assurance-maladie.

À lire Il achète des pommes de terre chez Leclerc et fait une découverte hallucinante, l’enseigne réagit

Toutefois, il faut remplir plusieurs conditions pour bénéficier de la CSS. Il faut être titulaire de l’assurance-maladie, de l’ASPA ou du RSA. En outre, vous devez respecter un plafond de revenus (salaires, pensions, allocations) qui varie en fonction de la composition du foyer.

Mais en touchant cette aide, les ménages vont enfin économiser sur des dépenses de santé. Et enfin, ils pourront se rendre chez le médecin sans risquer de se retrouver dans le rouge.