Impôts et prime Macron : les changements en 2024 pour les salariés français

Les nouvelles dispositions concernant la prime Macron pourraient influencer le montant de vos impôts. Découvrez tous les détails !

© Africadiligence.com - Impôts et prime Macron : les changements en 2024 pour les salariés français

La prime Macron découle d’une situation tout à fait particulière. En effet, le président établit cette aide financière afin de faire face à la crise des gilets jaunes. Mais maintenant que tout est en ordre, l’exécutif continue d’offrir cette allocation. Toutefois, il y ajoute de nouveaux paramètres, notamment des changements dans les impôts. Voici tout ce qu’il faut savoir !

Impôts : Ces exonérations n’existent plus ! #

Face à l’inflation qui ne cesse d’augmenter, le gouvernement se trouve face à un dilemme de grande envergure. Dans un premier temps, il doit veiller au pouvoir d’achat de ses citoyens à travers différents coups de pouce. Mais il doit aussi remplir le vide dans ses caisses avec les impôts.

Parmi les nombreuses aides venant de l’État, la prime Macron possède une place significative. Cette allocation naît en 2018, mais actuellement on l’appelle la Prime de partage de valeur ou PPV. Un des plus grands avantages de cette aide financière réside dans le fait qu’elle ne tient pas compte de certains impôts.

À lire Impôts : cette nouveauté peu connue peut vous faire économiser beaucoup d’argent

Voici une mauvaise nouvelle pour les salariés, car l’exécutif vient de modifier les conditions de la PPV. À partir du 1er janvier 2024, il n’y aura plus d’exonération sur la CSG, l’IR et la CRDS. Toutefois, les employés continuent toujours d’obtenir la somme qui correspond à leur profil.

Outre les impôts, la PPV détient quand même d’autres avantages considérables. Entre autres, elle ne tient pas compte des contributions sociales ni des cotisations salariales. Toutefois, le gouvernement ne semble pas vouloir revaloriser le montant de cette aide.

Comment obtenir la PPV en 2024 ? #

D’après les autorités, les seuls changements quant à la PPV concernent les dispositions sur les impôts des salariés. Ainsi, ils ne modifient pas les conditions pour l’obtenir. Pour faire clair, tous les employés qui résident en France ont droit à cette aide du gouvernement !

Outre la suppression de l’exonération des impôts, le PPV s’adresse aux travailleurs du secteur privé. Il en va de même pour les agents publics, les intérimaires et ceux qui œuvrent au niveau des ESAT. Ces derniers regroupent les établissements ou services d’aide par le travail.

À lire Les solutions pour payer moins d’impôts si vous être à la retraite et économiser

Selon les autorités, le PPV est plafonné à 3 000 euros. Néanmoins, le montant de cette aide dépend de la décision de l’employeur. Il considère entre autres les impôts de son salarié, son ancienneté, sa rémunération, sa classification, ou bien ses contributions.

Si le salarié veut négocier une hausse de son salaire, l’employeur n’a pas le droit de mentionner le PPV. Ces deux accords diffèrent sur tous les angles. Le versement de l’aide, contrairement aux impôts, dépend aussi de la décision du patron. Toutefois, il doit faire au moins un versement par semaine.

Impôts : Quelques revenus non imposables #

Même si la PPV ne bénéficie plus de l’exonération, il y en a d’autres dont il vaut mieux connaître. D’autant plus que tout le monde va faire sa déclaration d’impôts dans les prochaines périodes ! Alors, autant s’y préparer dès maintenant afin d’éviter toute erreur.

Bien sûr, il existe des primes exceptionnelles que les autorités ne considèrent pas dans l’impôt sur le revenu. Il en est ainsi de la Prime d’activité, du Revenu de solidarité active, ou bien de l’aide financière aux services à la personne.

À lire Impôts : attention, le fisc va vous prélever de l’argent, les dates à absolument retenir en 2024