Attention, cet acte est une fraude pour la CAF, vous risquez une lourde amende

Plusieurs facteurs sont liés à la commission des fraudes au détriment de la CAF. Mais quel acte les allocataires commettent le plus souvent ?

© Africadiligence.com - Attention, cet acte est une fraude pour la CAF, vous risquez une lourde amende

Chaque année, la CAF subit les mêmes problèmes par rapport aux aides sociales. Il y a d’une part l’augmentation du taux de non-recours sur les aides sociales. Et d’autre part l’accumulation des fraudes. Mais, il y a bien un acte qui est à l’origine de ce dernier problème.

CAF : L’État verse des millions aux allocataires #

Ces derniers temps, la CAF commet des erreurs à plusieurs reprises sans même s’en rendre compte. De nombreux facteurs sont à l’origine de ce fait. Mais ce problème est surtout lié aux informations que les allocataires délivrent auprès de cette institution.

Entre l’année 2021 et 2022, le gouvernement a constaté une forte évolution du taux des fraudes pratiquées au détriment de la CAF. Une statistique que l’exécutif souhaitait remédier pour cette année. D’ailleurs, les hauts responsables étatiques ont déjà adopté diverses stratégies vers le milieu de l’année 2023.

À lire Les allocations de la CAF suspendues en mars, ce que vous devez faire pour les toucher

Certes, l’administration publique fait tout pour réduire les fraudes avec l’enchainement des nouvelles règles au niveau de la CAF. Mais le travail semble encore assez difficile car certaines personnes ne savent pas qu’elles commettent des erreurs. Et bien sûr, ceux qui connaissent les règles les brisent en connaissance de cause parfois.

Le système du montant net social est la nouvelle disposition visant à lutter contre ces fraudes. En effet, l’attribution des aides sociales de la CAF dépend de la déclaration du « net social ». Une règle mise en vigueur afin d’éviter que les allocataires commettent des erreurs ou enfreignent intentionnellement la loi.

Un acte déloyal que beaucoup d’allocataires commettent #

Malgré la mise en vigueur des règles ci-dessus, les problèmes de fraudes persistent toujours auprès de la CAF. C’est surtout par manque d’informations que les bénéficiaires les commettent. Mais il y a un fait précis qui se répète systématiquement au moment de faire leur déclaration.

L’acte que plusieurs allocataires commettent consiste à faire usage de moyens déloyaux. C’est une sorte de manipulation sur les informations personnelles, familiales et professionnelles. Ainsi, ces personnes donnent des informations mensongères comme la non-déclaration d’une nouvelle naissance ou le montant des revenus. Mais d’autres personnes utilisent aussi des faux justificatifs. Ce qui induit systématiquement la CAF en erreur.

À lire CAF : ce changement que vous devez absolument faire pour ne pas perdre vos allocations

Alors dès maintenant pensez bien à délivrer des vraies informations auprès de la CAF sous peine d’être sanctionné. SI vous avez commis une erreur dans vos informations, alors contactez votre caisse dans les plus brefs délais. De même, si vous apercevez une erreur de la part de l’institution, contactez-la toujours !

Statistiquement parlant, c’est le RSA et la prime d’activité qui contiennent le plus de fraude. En effet, dans le cumul, on constate un taux 66,4 % sur ces deux allocations. Viennent ensuite d’autres aides sociales. La CAF explique dans son site que la principale conséquence de ces fraudes c’est le versement des sommes exorbitantes. Ce qui entraîne un enrichissement illicite pour les allocataires de mauvaise foi.

CAF : La sanction peut s’aggraver #

Puisqu’il s’agit d’un acte prohibé par les dispositions légales, cela entraîne forcément des sanctions. Ainsi, le fait de commettre cette erreur intentionnellement vous exposera à des amendes et pourrait même s’étaler sur le plan pénal. La sincérité doit donc être une règle d’or quand il s’agit des informations demandées pour la CAF.

Le gouvernement reste optimiste dans la lutte contre ces fraudes auprès de la CAF. D’ailleurs c’est pour cette raison qu’il y a maintenant la règle du net social qui s’applique à certaines aides. Cela aidera à réduire le taux des fraudes pour cette année. Mais le but est surtout que les allocataires fassent plus attention dans leur déclaration.

À lire CAF : la mauvaise nouvelle est tombée pour tous les bénéficiaires des aides, méfiez-vous

Étiquettes