RSA, AAH, Aspa… : les allocataires peuvent-ils aussi percevoir cette aide de 600€ en 2024 ?

Outre les minima sociaux comme le RSA ou les APL, l'État fournit aussi un autre type d'aide aux ménages. Cela concerne leur connexion Internet.

© Africadiligence.com - RSA, AAH, Aspa… : les allocataires peuvent-ils aussi percevoir cette aide de 600€ en 2024 ?

La plupart des gens ont besoin d’une connexion Internet stable pour travailler. Surtout qu’en ce moment, il vaut mieux rester chez soi pour éviter les risques de crues. À cet effet, le gouvernement fournit une allocation qui touche la haute technologie. Elle s’adresse aux bénéficiaires du RSA. Voici tous les détails !

Le dispositif de Cohésion Numérique combiné au RSA #

Les bénéficiaires du RSA et des autres minima sociaux ont droit à une très bonne nouvelle. Désormais, l’État leur offre la possibilité d’avoir accès à une connexion Internet haut débit. Ainsi, ils n’auront plus besoin du réseau filiaire pour pouvoir surfer sur la Toile.

Le site du service public mentionne un montant maximal de 600 euros pour acquérir le matériel nécessaire. Bien sûr, les ménages doivent respecter les conditions que la loi établit. À part l’obtention du RSA, il existe aussi d’autres critères à ne pas négliger !

À lire AAH : des bénéficiaires vont perdre 500 euros par mois, les Français concernés

L’agence de la cohésion des territoires détaille l’objectif de cette aide qui vient se combiner au RSA. D’après cette plateforme : « Dans le cadre du dispositif Cohésion numérique des territoires, l’État soutient financièrement l’installation et l’équipement en technologies sans fil (4G fixe, radio, satellite) ».

La même agence ajoute que cette aide va permettre « aux foyers et entreprises ne bénéficiant pas de débits internet suffisants par les réseaux filaires d’accéder à Internet ». Chaque mois, vous avez droit au RSA ? Préparez vos dossiers dès maintenant !

Quels ménages peuvent solliciter cette aide financière ? #

Dans son application, cette aide diffère un peu du RSA. En effet, l’exécutif règle le « coût d’équipement, d’installation ou de mise en service des offres labellisées Cohésion numérique ». Vous verrez alors le montant de la subvention sur votre facture.

Comme on l’a dit précédemment, les bénéficiaires des minima sociaux peuvent solliciter cette aide de 600 euros. Cela englobe l’AAH, l’ASV, l’ASPA, le RSA, le RSO, l’ASI, ou encore l’Ada. Les bénéficiaires de l’AV, de l’AER-R, de l’ATA et de l’ARFS se trouvent aussi dans le même cas.

À lire RSA : ce changement clé fin février que vous devez absolument connaître

Il existe également d’autres exceptions à part les bénéficiaires du RSA. En effet, la Caf ou le MSA calculent le quotient familial de chaque ménage. Et si le montant est inférieur à 700 euros, ils peuvent obtenir cette aide de 600 euros.

Contrairement au RSA, le versement de cette allocation ne se fait pas de manière automatique. Vous devez déjà réunir les documents mis à jour qui vous concernent. Ensuite, vous devez vous rendre auprès des opérateurs qui travaillent avec l’État. Entre autres, on recense SFR, Alsatis, Numerisat, ou encore Orange.

RSA : les conditions d’utilisation de cette aide de 600 euros #

Puisqu’il s’agit de l’achat d’une offre Internet, vous avez un large choix quant à sa nature. Mais faites attention, car le débit de votre connexion doit se situer entre 2 et 30 mégabits par seconde. Dans tous les cas et avec la future hausse du RSA, ce coup de pouce est une opportunité à ne pas rater !

D’autre part, il existe des dérogations sur le débit requis. Les autorités prennent en compte « des considérations liées à des contraintes de connectivité au réseau mondial ou à des spécificités particulières de certains territoires ».

À lire AAH : mauvaise nouvelle pour des milliers de bénéficiaires, cette décision va les pénaliser

Étiquettes