Ces 2 aides que les retraités peuvent demander pour vivre mieux, réclamez les

De nombreux retraités oublient de demander certaines prestations. Voici 2 aides utiles que vous devriez réclamer si vous êtes éligible !

© Africadiligence.com - Ces 2 aides que les retraités peuvent demander pour vivre mieux, réclamez les

Si vous êtes à la retraite, vous devriez faire de votre mieux pour empocher le plus d’argent possible légalement. Sachez qu’il existe pas mal d’aides méconnues qui permettent aux seniors de mieux vivre. Nous allons vous parler de deux prestations intéressantes que de nombreux retraités ne réclament pas !

Retraités : Beaucoup qui ne connaissent pas l’ASPA ! #

Beaucoup de retraités peuvent bénéficier de l’ASPA sans le savoir. D’ailleurs, certains ne connaissent tout simplement pas l’existence de l’aide. L’allocation de solidarité aux personnes âgées est une prestation destinée aux individus avec de faibles ressources. Si vous êtes rattaché au régime agricole, deux structures peuvent la verser : La MSA et le Cnav.

Bien entendu, ce ne sont pas tous les retraités qui peuvent profiter de l’ASPA, il y a des critères. Si vos revenus de retraite sont faibles, vous pouvez peut-être en bénéficier. Parlons alors des conditions à respecter afin de percevoir l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

À lire Retraite : toutes les aides méconnues ou oubliées que vous pouvez réclamer d’urgence

Si vous souhaitez recevoir l’ASPA, vous devez vivre en France métropolitaine de manière stable. Ce sont les retraités ayant leur foyer permanent en France qui peuvent être bénéficiaires de l’aide. Donc, la prestation se tourne vers les personnes vivant dans le pays au moins neuf mois dans l’année. À titre de précision, ce n’était pas au moins 9 mois il y a quelques années, mais la condition a changé.

Bien sûr, vous devez atteindre l’âge légal de départ à la retraite ou être âgé de 65 ans minimum. De plus, les retraités doivent respecter un plafond annuel de ressources s’ils veulent profiter de l’ASPA. Le plafond est différent pour une personne célibataire et une personne en couple. Il faudra donc vous renseigner pour être sûr des détails en fonction de votre cas.

La pension de réversion : De nombreux français ignorent son existence ! #

Peu de gens connaissent la pension de réversion, pourtant elle concerne de nombreux retraités. Il s’agit d’un pourcentage de retraite versé au/à la conjoint(e) survivant après le décès d’une personne retraitée. En d’autres termes, une personne peut bénéficier d’une partie des droits à la retraite d’un(e) défunt(e).

Comme d’habitude, les retraités qui veulent percevoir cette prestation doivent respecter certaines conditions. La première est bien évidemment l’obligation d’être marié(e) avec la personne décédée. Que ce soit un mariage civil ou un mariage religieux, ils sont valables.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Le fait d’être marié avec la personne décédée est une condition obligatoire. De ce fait, le concubinage ne compte pas. Le fait d’avoir des enfants avec le/la défunt(e) ne vaut rien non plus sans mariage. Mais ce n’est pas le seul critère que les retraités doivent respecter s’ils veulent obtenir la pension de réversion.

Les retraités qui veulent percevoir la pension de réversion doivent être âgé de 55 ans ou plus. Comme pour l’autre prestation dans cet article, il y a aussi un plafond annuel à ne pas dépasser. Pourtant, celle-ci peut changer la vie d’un grand nombre de seniors.

Retraités : Deux prestations qui concernent de nombreuses personnes âgées ! #

Ces deux aides que nous avons mentionné dans cet article ne datent pas d’hier. En effet, l’ASPA ainsi que la pension de réversion existent depuis plusieurs années. Et pourtant, beaucoup de retraités qui peuvent bénéficier de ces prestations ne les réclament pas.

Désormais, vous êtes au courant de l’existence de ces deux aides qui peuvent changer beaucoup de choses. Si vous figurez parmi les retraités qui peuvent bénéficier de ces aides, n’hésitez pas à les réclamer. Toutefois, n’oubliez pas de bien vous renseigner sur les plafonds à ne pas dépasser car ils changent souvent !

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars