Retraite : l’astuce pour augmenter votre pension de 200 euros par mois

Pour arrondir les fins de mois à la retraite, les Français peuvent réclamer une aide intéressante. Mais ils l'oublient souvent.

© Africadiligence.com - Retraite : l’astuce pour augmenter votre pension de 200 euros par mois

La retraite est à la fois un cadeau et une crainte pour les Français. Un cadeau d’abord, car ils peuvent enfin se reposer et profiter de leurs proches. Arrêter de travailler permet de se concentrer sur d’autres activités. Mais c’est aussi une crainte du fait de la perte financière qu’elle peut engendrer.

En effet, les pensions ne sont pas toujours suffisantes pour mener le même niveau de vie. Ou même pour avoir ne serait-ce qu’un niveau de vie décent. Mais heureusement, il existe divers moyens pour augmenter les revenus, comme l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA).

Augmenter sa retraite grâce aux aides #

L’ASPA n’a pas l’aide sociale la moins connue. Pour autant, son taux de non-recours est impressionnant. Il est supérieur à 60%. En France, environ 321 000 personnes peuvent demander l’ASPA mais n’en font pas la demande. 

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Ceux qui ne sollicitent pas l’ASPA pourraient pourtant recevoir une aide mensuelle moyenne de 205 euros, une somme significative pour les seniors aux revenus modestes. Ce constat souligne la nécessité d’une communication plus efficace et d’une sensibilisation accrue à propos de cette aide.

En 2024, l’ASPA a été revalorisée de 5,3 %. De quoi porter son montant maximum à 1 012,02 euros par mois pour une personne seule et à 1 571,20 euros pour un couple. Pour être éligible, il faut être âgé de plus de 65 ans, résider en France et avoir des revenus ne dépassant pas les montants plafonds stipulés.

Comment faire la demande ? #

Pour faire une demande d’ASPA, les retraités peuvent s’adresser à leur caisse de retraite ou à la Mutualité sociale agricole (MSA), avec les formulaires Cerfa disponibles en ligne. On vous conseille de procéder à cette démarche le plus tôt possible afin d’éviter tout retard dans le traitement de la demande et la réception de l’allocation.

Si l’ASPA n’est pas une option viable, d’autres aides financières sont à disposition, telles que le minimum contributif ou diverses aides au logement. Ces alternatives peuvent également contribuer à améliorer la situation financière des retraités.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Par exemple, le minimum contributif peut être combiné avec l’ASPA pour maximiser les bénéfices, tandis que des aides au logement peuvent être sollicitées pour alléger les charges mensuelles.

Retraite : pourquoi un tel désamour de l’ASPA ? #

Comme vu plus haut, le taux de non-recours de l’ASPA peut s’expliquer par une méconnaissance de son existence ou de son fonctionnement. Mais pas seulement. Il y a une donnée qu’il faut prendre en compte et qui change la donne.

En effet, l’ASPA est une aide sociale récupérable sur la succession. Autrement dit, l’État récupère les sommes au moment du décès du retraité bénéficiaire. Or, certains Français peuvent refuser de la toucher pour ne pas priver les enfants d’une partie de l’héritage.

Cette notion peut expliquer le taux de non-recours. Cependant, il reste essentiel de mieux communiquer sur l’existence des aides. En outre, il faut rappeler que les aides n’arrivent pas sur votre compte toutes seules. Et ce, même si vous respectez les conditions. Il faut, en règle générale, remplir une demande afin que le traitement du dossier puisse se faire.

À lire Retraite: la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre pension, les retraités concernés