CAF : mauvaise nouvelle pour cette aide qui va baisser en 2024, les Français concernés

En 2024, une aide de la CAF va baisser pour des millions de Français. De quoi provoquer des polémiques logiques.

© Africadiligence.com - CAF : mauvaise nouvelle pour cette aide qui va baisser en 2024, les Français concernés

En 2024, un changement de taille va impacter des millions de Français. Et malheureusement, si certains vont tirer profit de ce changement, de nombreux autres ne vont en souffrir. En effet, le montant d’une aide de la CAF va baisser pour la majorité des bénéficiaires. 

Mais comment expliquer une baisse d’une aide sociale alors que l’inflation fait augmenter les prix ? Cette baisse sera simplement la conséquence d’un nouveau mode de calcul. Ce dernier fait gonfler les revenus des bénéficiaires, quand bien même ces derniers sont les mêmes. Cela vous semble obscur ? Pas de panique, on vous explique tout.

CAF : le calcul pour la prime d’activité change #

La prime d’activité connaîtra une évolution significative à partir du 1ᵉʳ février 2024. À partir de cette date, les bénéficiaires vont devoir déclarer à la CAF le montant net social. Cette révision vise à simplifier les démarches des allocataires pour l’obtention du RSA ou de la prime d’activité.

À lire CAF : la mauvaise nouvelle est tombée pour tous les bénéficiaires des aides, méfiez-vous

Mais qu’est-ce le montant net social ? Ce dernier a fait son apparition sur votre fiche de paie en juillet 2023. Vous ne devez plus faire des calculs, il vous suffit d’inscrire ce montant au moment de votre déclaration trimestrielle. Ainsi, le montant net social sert d’indicateur pour faciliter les procédures administratives et éviter les calculs complexes sources d’erreurs.

Mais ce changement de calcul de la CAF pourrait engendrer une diminution de ce complément de revenu pour les 8,80 millions de bénéficiaires. Évidemment, cela suscite des préoccupations.

CAF : une simplification qui ne satisfait pas tout le monde #

Bien que cette initiative ait pour objectif la simplification, elle pourrait conduire à une réduction de la prime d’activité pour certains bénéficiaires. Le montant net social prend désormais en compte d’autres revenus tels que les chèques vacances, les forfaits mobilité durable, et d’autres avantages comme les contributions prévoyances.

Cette intégration au calcul du montant net social entraînera mécaniquement une augmentation des revenus pris en compte par la CAF, ce qui se traduira par une diminution des aides accordées. Les syndicats expriment leur mécontentement, appelant le gouvernement à reconsidérer cette intégration des avantages en nature dans le calcul du montant net social.

À lire La CAF confirme le piratage des comptes : ce que vous devez faire en urgence

Une mesure qui ne fait pas l’unanimité #

En septembre, la CFTC a déclaré que cette mesure devrait être retirée. De son côté, la CFDT estime les pertes pour les salariés en prenant l’exemple de Martine. Cette salariée, dont le net social s’élève à 1765 €, risque une perte de 65 € par mois sur sa prime d’activité.

Les syndicats considèrent cette décision comme particulièrement injuste, surtout dans un contexte de tensions sociales, d’inflation, et de difficultés croissantes à subvenir aux besoins, en particulier pour les bas salaires.

Cependant, le gouvernement défend le montant net social. Il souligne qu’il y aura également des bénéficiaires supplémentaires parmi ceux qui ne recevaient rien faute de demander ou de connaître leurs droits.

Ce nouveau mode de calcul de la CAF est donc porteur de polémiques. Certains Français auront enfin droit à la prime d’activité et le gouvernement préfère insister sur cela. Mais nous préférons, de notre côté, mettre en avant les millions qui vont perdre des sous. 

À lire Vos prestations de la CAF vont changer en mars, à quoi vous attendre