Cette aide de 1 492€ que la moitié des retraités oublient de réclamer, comment l’obtenir

Pour les retraités, Il existe une aide de plus de 1 492 euros oubliés par la plupart des bénéficiaires. Voici comment faire pour obtenir ce montant.

© Africadiligence.com - Cette aide de 1 492€ que la moitié des retraités oublient de réclamer, comment l’obtenir

Les pensions de retraite ne suffisent plus à assurer la vie des retraités. C’est pourquoi les caisses de pension leur accordent une allocation spéciale pouvant aller jusqu’à 1 492 euros. Cependant, selon la DREES, encore plus de la moitié des bénéficiaires ne font pas valoir leurs droits. Pour vous aider dans vos démarches, nous vous indiquons comment procéder.

Retraités : Plus de la moitié des bénéficiaires oublient cette aide #

Pour aider les retraités aux revenus modestes, le gouvernement a mis en place en 2007 une allocation spéciale. Il s’agit de l’Aspa, ou Allocation de solidarité aux personnes âgées. Elle remplace un dispositif antérieur, le minimum vieillesse.

Cette aide est accordée aux retraités gagnant moins de 961 euros pour les personnes seules, et de 1492 euros pour les couples. De même, les demandeurs ne doivent pas être âgés de plus de 65 ans. Aussi, ils doivent résider en France de manière permanente au moins 9 mois par an.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Par ailleurs, le montant de cette aide aux retraités connaît une revalorisation chaque année en fonction de l’évolution du SMIC. Pour cette année, le montant aura donc une hausse de 0,8 % par rapport à celui de l’année dernière. Toutes les prestations connaîtront donc un changement conséquent.

Ce montant, qui était de 953 euros, sera désormais de 961 euros pour les personnes seules. Pour les couples de retraités, cette aide passera de 1480 euros à 1492 euros par mois. Il s’agit d’une aide dégressive dont le versement varie en fonction des revenus mensuels.

Comment obtenir cette aide de 1492 euros ? #

Comme le calcul d’autres allocations, l’Aspa est basée sur les revenus mensuels des retraités. Les allocataires gagnant plus que le plafond fixé sont donc exclus du versement. Pour les allocataires ayant un salaire inférieur au seuil, le calcul se fait en soustrayant le plafond de ces ressources.

Certains retraités, en revanche, n’ont aucune source de revenus. Ces derniers ont alors droit à l’intégralité de la prestation, qui est de 961 euros pour une personne seule. Cela signifie que, pour bénéficier de l’allocation de 1492 euros, il faut être sans ressource et en couple. De plus, le conjoint doit également percevoir l’Aspa et être sans revenu.

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars

En ce qui concerne la procédure, ce sont les caisses de retraite qui se chargent de verser ces prestations. Les retraités souhaitant bénéficier de l’Aspa doivent de ce fait leur soumettre un dossier comprenant les justificatifs de leurs droits.

Trois types de caisses de retraite peuvent prendre en charge votre demande. Dans le cas d’une appartenance au régime général de l’assurance maladie, la CARSAT est la plus apte à traiter votre demande. Si vous relevez du régime agricole, vous devez vous adresser à la MSA. Enfin, pour les personnes sans activité, il faut s’adresser à la CCAS.

Retraités : Une politique de remboursement ! #

L’une des raisons pour lesquelles certains retraités hésitent à demander cette aide est qu’elle est remboursable par les héritiers. C’est le cas lorsque l’actif successoral atteint un seuil fixé par les autorités.

Depuis le 1er septembre, ce seuil est passé à 100.000 euros en métropole et à 150.00 euros en outre-mer. La somme à récupérer est de 779 euros pour les retraités seuls et de 10 427 euros pour les couples.

À lire Un virement inhabituel apparaîtra sur votre compte ce 1er mars, 13 millions de retraités concernés