CAF : cette aide que peu de Français réclament alors qu’ils sont éligibles

De nombreux Français sont éligibles à cette prestation allouée par la CAF, mais peu la réclament. Nous vous disons tout sur cette prestation.

© Africadiligence.com - CAF : cette aide que peu de Français réclament alors qu’ils sont éligibles

De nombreuses aides font encore l’objet de non-recours. Souvent, les bénéficiaires rencontrent des problèmes parce qu’ils ne sont pas à l’affut de certaines aides ou ne disposent pas d’informations sur les démarches à suivre. C’est également le cas de cette prestation de la CAF à laquelle peu de Français prétendent à ce jour. Voici ce qu’il faut savoir !

CAF : Une aide dont peu de gens ont connaissances #

Alors que ce type d’aide permet d’alléger une grande partie de leurs dépenses, de nombreux Français éligibles l’oublient. Il s’agit du PAH ou Prêt légal à l’amélioration de l’habitat. Son octroi relève de la CAF et son remboursement s’étale sur trois ans.

L’objectif de ce prêt de la CAF, comme son nom l’indique, est de financer les travaux des particuliers. Et ce, sur tout ce qui concerne l’amélioration de leur habitat. Cela, afin de faire face à l’augmentation du coût de certains travaux indispensables. Ceci, dans le but d’assurer la meilleure qualité de vie possible aux habitants.

À lire Les allocations de la CAF suspendues en mars, ce que vous devez faire pour les toucher

En effet, en raison de l’inflation, les professionnels comme les habitants souffrent du coût élevé des matériaux. Pour preuve, le prix des travaux d’entretien et d’amélioration a augmenté de 8,9 % au premier trimestre de l’année dernière.

Cependant, l’État accorde cette aide de la CAF sous la forme d’un prêt dont le taux d’intérêt est à 1 %. Cela correspond à un montant d’environ 1 067,14 euros. Ainsi, cette somme généreuse pourra financer jusqu’à environ 80 % des travaux nécessaires.

Les profils de personnes et les travaux éligibles à cette aide #

La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) accorde le Prêt Légal à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) à certains profils spécifiques. C’est notamment le cas des familles bénéficiaires d’une allocation familiale.

Par ailleurs, les locataires du secteur privé peuvent également bénéficier de cette aide de la CAF. Il en va de même pour les propriétaires occupant leur résidence principale. Même si beaucoup oublient encore de la réclamer.

À lire CAF : ce changement que vous devez absolument faire pour ne pas perdre vos allocations

De plus, le type de travaux conditionne l’attribution de cette aide par la CAF. Ainsi, les rénovations et les travaux d’amélioration sont éligibles à ce prêt. Cela implique de même pour les installations sanitaires, les systèmes de chauffage, etc.

Apparemment, la CAF subventionne également les interventions visant à rendre habitables des pièces inutilisées. La division ou l’aménagement d’un logement ainsi que les travaux d’extension sont aussi concernés. On n’oublie pas non plus les dépenses liées à l’isolation thermique et acoustique, tout comme les opérations de mise aux normes.

CAF : Le démarche pour obtenir ce prêt #

Obtenir le Prêt Légal à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) nécessite une demande en ligne sur le site de la Caisse d’Allocation Familiale (CAF). Cette démarche doit être effectuée avant le début des travaux. L’organisme d’assurance versera alors directement sur votre compte le montant approuvé une fois votre demande acceptée. Il convient d’attendre la confirmation de l’organisme avant d’effectuer tout achat, ou même de verser un acompte.

Quant au remboursement, il se fait en 36 mensualités, automatiquement déduites de vos allocations familiales. Une procédure qui est tout simplement pratique ! Pour terminer, notez que la CAF effectuera le premier prélèvement au cours du sixième mois suivant le versement de l’aide.

À lire CAF : la mauvaise nouvelle est tombée pour tous les bénéficiaires des aides, méfiez-vous

Étiquettes