Tout savoir sur les aides financières que la CAF offre aux parents en 2024

Pour aider les parents à faire face aux dépenses liées à leurs enfants, la Caf propose différentes aides financières. En voici trois.

© Africadiligence.com - Tout savoir sur les aides financières que la CAF offre aux parents en 2024

Les parents qui élèvent des enfants savent que cela représente un coût important, mais aussi une source de bonheur. Pour les soutenir dans leur rôle, la CAF leur offre plusieurs types d’aides financières, adaptées à leur situation familiale et à leurs revenus.

Vous pouvez bénéficier de ces prestations qui visent à améliorer votre qualité de vie. Que vous soyez en couple ou célibataire, que vous ayez un ou plusieurs enfants, que vous travailliez ou non… Nous vous présentons les différentes aides financières que la CAF propose aux parents en 2024.

Allocations familiales, les plus connues #

Les familles qui comptent au moins deux enfants de moins de 20 ans peuvent bénéficier des allocations familiales, de la CAF ou la MSA. Mais ces enfants doivent être obligatoirement scolarisés entre 6 et 16 ans, sauf exception.

À lire Retraités : cette aide de 277 euros que vous pouvez toucher, n’oubliez pas de la réclamer

Les parents qui ont adopté un ou plusieurs enfants ont aussi droit aux allocations familiales, selon certaines modalités. Le montant de ces aides financières varie en fonction des revenus et du nombre d’enfants du foyer.

En 2024, une famille avec deux enfants perçoit 142,70 euros par mois. Une famille avec trois enfants, quant à elle, touche 325,53 euros. Pour chaque enfant supplémentaire, on ajoute182,83 euros.

PAJE, une aide financière pour jeune enfant #

La prestation d’accueil du jeune enfant, ou Paje, est une aide financière qui s’adresse aux parents qui attendent ou adoptent un enfant. Elle comprend quatre prestations différentes, qui ont alors chacune leur propre objectif et leurs propres conditions d’attribution. Ces prestations sont les suivantes :

– La prime à la naissance ou à l’adoption. Elle aide à couvrir les frais liés à l’arrivée d’un enfant, son versement se fait ainsi en une seule fois.
– La prestation partagée d’éducation de l’enfant. Cette subvention encourage le partage du congé parental entre les deux parents, avec un versement d’une durée toutefois limitée.
– L’allocation de base. Versée chaque mois, cette aide financière vise à soutenir les dépenses courantes liées à l’éducation d’un enfant.
– Le complément de libre choix du mode de garde. Il sert à financer le recours à un mode de garde individuel ou collectif pour un enfant.

À lire Les aides financières que vous oubliez de réclamer à la retraite, comment les obtenir

Le montant de chaque prestation dépend du type d’aide et des ressources du foyer, pour certaines d’entre elles.

ARS, une aide financière pour la scolarisation #

L’allocation de rentrée scolaire, ou ARS, est une aide financière qui s’adresse aux familles qui ont des enfants entre 6 et 18 ans. Ces derniers doivent être scolarisés dans un établissement ordinaire ou spécialisé, ou en apprentissage. Elle vise en fait à aider les parents à faire face aux dépenses liées à la rentrée scolaire.

Pour en bénéficier, il faut respecter les plafonds de ressources en vigueur. Pour la rentrée 2023, le plafond est de 25 775 euros pour une famille avec un enfant à charge. Il est de 31 723 euros pour deux enfants et de 37 671 euros pour trois enfants. Pour quatre enfants, il s’élève alors à de 43 619 euros.

Le montant de l’ARS varie toutefois selon l’âge de l’enfant. Il est ainsi de 398,09 euros pour les 6-10 ans, de 420,05 euros pour les 11-14 ans. Enfin, pour les enfants de 15 à 18 ans, le montant est de 434,61 euros.

À lire 3 aides à réclamer pour augmenter votre petite pension de retraite de 50 % et vivre mieux