Tout savoir sur ces aides destinées aux retraités pour arrondir vos fins de mois et vivre mieux

En plus de votre pension de retraite, vous avez la possibilité de toucher à d’autres aides. Certaines sont même cumulables entre elles.

© Africadiligence.com - Tout savoir sur ces aides destinées aux retraités pour arrondir vos fins de mois et vivre mieux

Vous êtes à la retraite et vous cherchez des moyens de compléter votre pension ou de faire face aux dépenses liées à votre perte d’autonomie ? Sachez qu’il existe plusieurs aides financières auxquelles vous pouvez prétendre, selon votre situation personnelle et vos ressources. Voici un aperçu des principales allocations qui peuvent vous aider à arrondir vos fins de mois et à vivre mieux.

L’Allocation aux adultes handicapés (AAH) #

Si vous à la retraite et que vous souffrez d’un handicap, vous pouvez bénéficier de l’AAH. Il s’agit d’une aide qui vise à garantir un revenu minimal aux personnes en situation de handicap.

Pour y avoir droit, vous devez toutefois avoir un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Pour un taux entre 50 et 79 %, il vous faut une restriction substantielle et durable à l’emploi. L’AAH est donc cumulable avec votre pension de retraite, dans la limite d’un plafond de ressources.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

L’Aspa, un revenu minimal pour les retraités #

Pour les retraités qui ont une pension inférieure au seuil de pauvreté, il existe ce qu’on appelle l’ASPA. Cette aide vous garantit aussi un revenu minimal.

Pour y avoir droit, vous devez avoir au moins 65 ans (ou 60 ans si vous êtes inapte au travail). Il faut aussi résider en France de façon stable et régulière et ne pas dépasser un certain plafond de ressources.

L’ASPA est une allocation différentielle, c’est-à-dire qu’elle complète votre pension de retraite jusqu’à un montant fixé par la loi. Ce montant est de 1 012,02 euros par mois pour une personne seule et de 1 571,16 euros par mois pour un couple en 2024.

L’ASI, pour le maintien à domicile des retraités #

Si vous êtes retraité et que vous avez besoin d’aide pour accomplir les actes de la vie quotidienne, vous pouvez solliciter l’APA ou Allocation de Solidarité aux Personnes gées. C’est une aide qui vous permet de financer les dépenses nécessaires pour rester à domicile ou pour payer une partie du tarif dépendance d’un établissement.

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars

Pour bénéficier de cette aide, vous devez avoir au moins 60 ans, être en situation de perte d’autonomie, et résider en France de façon régulière. Le conseil départemental vous attribue l’APA, après évaluation de votre degré de dépendance et de votre plan d’aide personnalisé.

Allocation de logement sociale (ALS) #

Les retraités ayant des difficultés à payer le loyer ou la redevance peuvent bénéficier de l’ALS. Cette subvention vise à réduire le montant de votre charge. Pour y avoir droit, vous devez occuper votre résidence principale en France. En revanche, elle doit répondre à des critères de décence et d’occupation minimale.

Vous ne devez pas pouvoir prétendre ni à l’Aide Personnalisée au Logement (APL) ni à l’Allocation de Logement Familiale (ALF). L’ALS dépend aussi de vos ressources, de la composition de votre foyer, du montant de votre loyer ou de votre redevance, et du lieu de votre logement.

Les retraités peuvent-ils toucher l’APL ? #

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) est également accessible aux retraités. Cette aide vise à soutenir les locataires modestes dans le paiement de leur loyer. Les critères incluent le lieu de résidence, le nombre de personnes à charge, le montant du loyer, et la valeur du patrimoine immobilier et financier, si elle dépasse 30 000 euros.

À lire Un virement inhabituel apparaîtra sur votre compte ce 1er mars, 13 millions de retraités concernés